Plusieurs projets, dans le secteur de la Santé, sont en cours. D’autres sont en phase de discussion ou de finalisation. Le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, a annoncé l’amendement de la Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Act prochainement, ce pour permettre les transplantations rénales à Maurice.

Durant le lancement d’une série d’activités dans le cadre de la Journée mondiale de la Santé, le ministre a dressé un bilan des projets réalisés par son ministère ces dernières années, notamment l’ouverture d’un centre de cardiologie à Candos, une nouvelle unité d’ophtalmologie, la décentralisation des services de santé, le recrutement de personnels additionnels, entre autres. Par ailleurs, il négocie actuellement avec le Pediatric Care Foundation de Singapour pour assurer la formation en néonatalogie et pédiatrie aux personnels soignants locaux.

Dans la même foulée, Anwar Husnoo devait annoncer que des discussions sont en cours avec la Pediatric Care Foundation de Singapour pour assurer la formation en néonatalogie et pédiatrie des personnels soignants locaux. « Avec l’augmentation du nombre de bébés prématurés, notre objectif sera centré autour de la réduction de mortalité infantile. C’est beaucoup plus faible par rapport aux proches des pays d’Afrique. Mais cela ne signifie pas que nous pouvons être complaisants », fait-il ressortir.

Le ministre a aussi évoqué la possibilité de recruter un spécialiste supplémentaire (en obstétrique et gynécologie) pour renforcer la maternité et le service de gynécologie. Par ailleurs, il a signifié son intention d’étendre le département neurochirurgie à Maurice, permettant ainsi le traitement localement. Pour cela, le ministère travaille en étroite collaboration avec l’hôpital Artemis en Inde. 
Autres projets évoqués par le ministre sont la construction du nouvel hôpital ENT, le projet de Centre de Cancer, l’entrepôt pour stocker les médicaments, la mise sur pied du projet e-santé, entre autres. Anwar Husnoo souligne également que la Human Tissue Legislation sera amendée afin de permettre les transplantations rénales à Maurice.