Eliézer François, porte-parole du groupe Mouvement Authentique Militant (MAM), a rappelé que « Pâques est la fête des chrétiens » et qu’elle « symbolise la résurrection du Christ ». C’est dans cette optique qu’il estime que le lundi de Pâques « devrait être un jour férié ».

« On lance un appel pour un boycott du travail le lundi de Pâques. Dans 114 pays du monde, ce jour est férié, même au Liban et en Jordanie. Maurice devrait leur emboîter le pas. Pendant 40 jours, les chrétiens ont observé le carême, l’abstinence et la prière. Le lundi de Pâques est un droit à la célébration », dit-il. Pour Eliézer François, chaque communauté « a droit à un jour férié » pour célébrer après un temps de jeûne. « Il faudrait ainsi que le 2 avril devienne un jour férié », dit-il.

Dans un tout autre volet, il a également mis l’accent sur les quatre droits fondamentaux des “ti-kreol”, soit le droit au travail, à un logement décent, à l’éducation et à la religion.

«Une des priorités actuelles est le droit à un logement décent. Le secteur privé a donné 2 000 arpents au gouvernement. Comme j’ai été ministre du Logement, je me propose d’aider gratuitement le gouvernement à trouver des solutions à ce problème », affirme-t-il.

Baby Joson, membre de MAM, parle de constat sur le terrain et des problèmes aux- quels font face des familles dé- favorisées en temps de grosses pluies. « Zot lakaz kouma enn panie perse. Ils ont aussi le droit de vivre comme des humains. Gouvernman pa fer ase pou bann dimounn dan lebezwin. On vient de célébrer les 50 ans de l’indépendance et il est temps que le gouvernement agisse en responsable », dit-il. Jean-Pierre Maurice estime pour sa part que le gouvernement doit agir « au plus vite » pour les personnes ayant perdu leurs terrains. « Avec les inondations qui ont prévalu récemment, il y a encore des familles qui vivent dans un des centres de Bambous. »