Après un mois de jeûne et un pèlerinage d’une semaine à Grand-Bassin, les dévots ont participé au Char Pahar Ke Puja (la “Grande Nuit de Shiva”) hier soir dans les temples du pays. Nombreux d’entre eux sont rentrés chez eux à 6 h ce matin, soit après la fin de la 4e phase de cette grande prière dédiée à Shiva. Ils sont restés éveillés toute la nuit et ont versé sur le shivling (symbole de Shiva) de l’eau sacrée ramenée de Ganga Talao.
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et son épouse Veena se sont rendus hier matin au Maheswarnath Shivala de Triolet pour des prières. Les ministres de la Jeunesse et des Sports, Devanand Rittoo, ainsi que le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo et le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temple Federation, Somduth Dulthumun, étaient aussi présents pour l’occasion. Le chef du gouvernement a salué les dévots présents dans le temple et a participé à des prières, lesquelles ont duré une vingtaine de minutes. Le Premier ministre et son épouse ont également versé de l’eau sacrée sur le shivling. A noter que le temple Maheswarnath, à Triolet, est le plus vieux temple du pays (Ndlr : il a été construit en 1895).
Le Chaar Pahar Ke Puja a aussi été célébré au Kali Mandir de Stanley, Rose-Hill. Des dévots de la localité et des régions avoisinantes ont également versé de l’eau ramenée de Ganga Talao sur le shivling avant de participer à des sessions de prières jusqu’aux petites heures du matin. Les cérémonies religieuses se sont également déroulées au temple de La Caverne.
La Grande Nuit de Shiva comprend quatre phases de trois heures : la première de 18h à 21h, la deuxième de 21h à minuit, la troisième de minuit à trois heures et la dernière, de trois heures à six heures du matin.
Le Chaar Pahar Ke Pooja purifie l’esprit, l’intelligence, la conscience et l’égo. Les étapes du Char Pahar Ke Pooja représentent les quatre objectifs de la vie : le dharma (notre devoir), l’aartha (la fortune), le Kaam (le désir et le plaisir) et le moksha (la libération). Les dévots récitent le mahamantra (“Om Namah Shivaya”) et versent du lait, du miel, du mantègue, du sucre, du panchamrit et de l’eau de safran sur le shivling. La famille de bael et l’eau sacrée suffisent à éliminer le mal. L’eau versée sur le shivling durant les quatre sessions de prières contribuent à apaiser la douleur de Shiva, qui avait avalé du poison pour sauver l’humanité. Le shivaling est aussi drapé d’un tissu blanc, symbole de pureté.
Des offrandes sont placées autour du socle, y compris les feuilles de betel. Chaque élément neutralise les efforts du poison. Selon le pandit Sanjay Narain, du Clairfonds Shiv Mandir, trois substances sont importantes pour le rituel du Char Phar Ke Pooja : le bhasma (la cendre), le rudrask et la feuille de bael qui, selon Lui, efface les péchés de trois naissances.