ARCTIC FLYER — SIMON JONES

Mal placé dans les stalles, il se contenta d’une course tranquille à l’arrière-garde, mais en one-off. Se montra quelque peu ardent et dut être repris aux 800m lorsque Rock On fut déboîté devant lui. Abordant la dernière courbe en épaisseur, il termina le plus fort, mais fut trop distancé pour inquiéter les favoris.


MY BOY WILLIE — RICKY MAINGARD
Retrouvait la compétition après une blessure et fut présenté dans une belle forme. Fut repris de son couloir extérieur pour suivre en queue de peloton. Son jockey attendit la ligne droite pour le réveiller et bien que n’étant pas accompagné à fond, il conclut honorablement.