L’avocat Ashvin Ramdin, ancien haut cadre d’Air Mauritius, a été arrêté par l’ICAC mardi dernier alors qu’il était en vacances à Maurice. Il a comparu en Cour de District de Port-Louis hier, où une charge provisoire de “public official using his office for gratification” en violation avec l’article 7(1) de la Prevention of Corruption Act (PoCA) a été retenue contre lui. Il a été libéré le jour même contre une caution de Rs 15 000 et une reconnaissance de dette de Rs 50 000.
Me Ashvin Ramdin a été inculpé provisoirement pour abus dans l’exercice de ses fonctions en Cour de District de Port-Louis hier. Ce dernier a été arrêté dans le cadre d’une enquête initiée par l’ICAC en 2009 sur une nomination qu’il avait effectuée du temps où il travaillait à Air Mauritius. Les faits remontent à 2008. Me Ashvin Ramdin est accusé d’avoir promu Dhanrajsing Ramlugun au poste de Human Resource Manager (Crew Operations) sans avoir suivi les procédures établies. Il occupait alors le poste d’Executive Vice President Human Resources and Organisational Development au sein d’Air Mauritius. La police n’a pas objecté à sa remise en liberté sous caution. Il a ainsi dû s’acquitter d’une caution de Rs 15 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 50 000.
Son homme de loi, Me Antoine Domingue, devait par ailleurs loger une motion pour une levée temporaire sur l’interdiction de voyager qui pèse sur son client. L’avocat a indiqué qu’Ashvin Ramdin, vivant au Canada, doit y retourner le 26 décembre pour rejoindre sa famille. Cette motion sera débattue aujourd’hui.