« Je suis outré et choqué par les agissements de la police, surtout la CID de la station d’Abercrombie », a déclaré Atma Shanto ce matin.

Joint au téléphone, il est revenu sa détention à la prison de Beau-Bassin. Le syndicaliste avait été arrêté hier pour avoir tenu des propos jugés « diffamatoires » envers un membre de l’Employment Relations Tribunal. Il avait été conduit en cellule à la prison de Beau-Bassin pour avoir refusé de payer une reconnaissance de dettes de Rs 10 000 et Rs 600 respectivement. Toutefois, tardivement dans la nuit, revirement de la situation: « On m’a informé que je devais me rendre en cour », raconte-t-il.

En effet, les syndicalistes, dont ceux de Resistanz ek Alternativ, ont payé sa caution et sa reconnaissance de dettes dans la soirée. Atma Shanto a ainsi pu regagner son domicile heir soir. « Mo remersie zot boukou. Erezman ki ena enn solidarite ant kamarad sindikalist, me lalit kontinie », a-t-il déclaré.

Atma Shanto est attendu en cour le 2 février 2019. En ce qui concerne toute cette affaire sur le membre de l’Employment Relations Tribunal, il reste catégorique : « Pou nou se enn konfli dintere ».

Il ajoute également qu’il ne compte pas s’arrêter la. Une manifestation est prévue prochainement et les syndicalistes se réuniront aujourd’hui dans ce sens dans la capitale.