L’année 2015 se termine avec un taux de croissance de 11% en termes d’arrivées touristiques à Maurice. « On va possiblement dépasser les 1 150 000 touristes pour l’année », prévoit la MTPA. Le défi demeure néanmoins, selon son président, Arnaud Martin, de soutenir ce taux de croissance.
Selon Kevin Ramkaloan, directeur de la MTPA depuis août de cette année, l’Inde et la Chine ont affiché une croissance de 25% en 2015 et « restent des marchés très forts pendant la saison hivernale ». Il devait préciser que cette croissance de 11% a également été possible grâce aux nouveaux marchés tels la Pologne, l’Autriche et le Danemark. L’industrie des croisières a aussi connu un « succès tangible », souligne Arnaud Martin. « Costa nous garantira 20 000 croisiéristes d’ici 2017. » Pour le président de la MTPA, « l’industrie du tourisme a un bel avenir devant lui ». Comparé à décembre dernier, de manière officieuse, Maurice connaîtra 10% de croissance pour décembre 2015.
Animant un point de presse ce matin pour faire le bilan de l’année 2015, Arnaud Martin et Kevin Ramkaloan ont affiché leur confiance dans l’industrie touristique. « C’est un secteur extraordinaire car après 20 ans, on connaît un ‘revival’, avec une croissance de 11% », devait  estimer Kevin Ramkaloan. Arnaud Martin, qui est à la tête de la MTPA depuis décembre 2014, a indiqué, lui, que le constat du secteur, à son arrivée, « interpellait ». Il explique : « On sortait de cinq à six années de crise. Ces huit dernières années, il n’y a eu pratiquement pas de croissance, que ce soit en termes de revenus comme d’arrivées. ». D’où la stratégie élaborée par la MTPA ciblant la connectivité, la visibilité et la durabilité de l’industrie. « Il y avait une nécessité de redonner de la vigueur à notre industrie. Nous l’avons fait avec la Tourism Authority. Nous avons animé la destination avec des événements d’une certaine grandeur, comme l’Afrasia Golf Open, à partir desquels on a eu de belles retombées médiatiques. Nous avons commencé la haute saison avec plusieurs événements comme le Festival International Kreol ou encore “Port Louis by Light”, qui a créé un bon mood. »
Selon Arnaud Martin, la MTPA a donné priorité aux marchés porteurs représentant les plus forts taux de croissances. « L’Angleterre et l’Allemagne ont démontré leur capacité à générer un grand nombre de touristes. Nous avons aussi connu une croissance de 25% du côté de l’Inde et de la Chine, ce qui est de très bon augure pour l’avenir. ». Quant à l’industrie de croisière, « on aura cette année 5 000 à 6 000 touristes de plus que l’an dernier ». D’ailleurs, une de ses premières missions en tant que président de la MTPA a été d’aller à la rencontre d’importants croisiéristes à Miami. « Costa nous garantira 20 000 croisiéristes d’ici 2017. Il y a un intérêt des sociétés de croisières. C’est de très bon augure. » L’année 2015 aura aussi été une année de succès auprès du marché du Moyen-Orient, selon Arnaud Martin.
Les projets pour 2016 ont été abordés par Kevin Ramkaloan. Selon lui, s’il y a « beaucoup de choses à réaliser » pour le secteur, il y a tout autant de défis. « La personne qui vient en décembre, c’est la personne qui achète une Rolex à Genève. Maurice doit pouvoir attirer ce touriste. » Si la France demeure notre principal marché, l’Angleterre et l’Allemagne ont enregistré une croissance de 20%. Le directeur de la MTPA devait préciser que s’il y a eu une croissance de 11% en 2015, c’est aussi grâce aux nouveaux marchés, à l’instar de la Pologne, l’Autriche et le Danemark. « Ces marchés, bien que peut-être pas forts aujourd’hui, sont ceux qui apporteront la croissance à l’avenir. Notre équipe est à l’affût des différentes opportunités. Un touriste peut venir de n’importe où. Il faut savoir où il y a un réservoir dans lequel puiser. » Durant la saison hivernale, la MTPA compte présenter Maurice « autrement », par exemple à travers le sport. « Si un Français veut par exemple prendre des vacances en juin, il peut choisir la Côte d’Azur. Nous devons savoir l’attirer vers Maurice. »
Au niveau de la connectivité, Arnaud Martin ne se range pas de l’avis de ceux qui pensent que s’il y a connectivité, les touristes viendront. « Un transporteur ne viendra que s’il y a des passagers à transporter », dit-il. En 2015, selon lui, la MTPA a effectué 25 “roadshows” à travers le monde de même que 70 campagnes de promotion, tout en assurant plus de 500 couvertures médiatiques. Une Shanghai Week est par ailleurs prévue en avril prochain. Pour la MTPA, avec les 1 150 000 arrivées, « on n’est pas encore au sommet, si on tient compte des 1,5 million de touristes ciblés ».