Dans une interview accordée au Mauricien en marge de l’élection partielle annoncée au No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), le candidat désigné du Parti travailliste (PTr), ex-ministre et ex-député rouge, Arvin Boolell, observe que cette partielle « provoquera des élections générales anticipées ». Fort d’une longue expérience en politique, il affirme être « une passerelle » entre les jeunes et les moins jeunes au sein de son parti.