Arvin Boolell a été sommé de quitter la chambre par la Speaker de l’Assemblée nationale. Il a accusé la Speaker, Maya Hanoomanjee, de ne pas assumer ses responsabilités en tant que présidente du Parliamentary caucus on gender. Accusé à son tour par Maya Hanoomanjee de « defying the authority of the chair », le député du Ptr a été invité à retirer ses propos, avant de finalement être forcé par celle-ci à quitter l’hémicycle.

C’est une question concernant le dîner tenu à l’hôtel Intercontinental, en l’honneur du ministre de l’Intérieur de l’Arabie Saoudite, non répondu par le gouvernement, qui est l’origine de cet incident au parlement. Arvin Boolell avance que « le Premier ministre aurait pu faire circuler des réponses à certaines questions, au lieu de délibérément essayer de gagner du temps, afin de ne pas répondre à la question qui est un “issue of National and International interest” ». Il estime que la Speaker aurait dû veiller à ce que la question soit répondue par le gouvernement.

La Speaker de l’Assemblée a rétorqué qu’elle a le droit d’octroyer autant de temps qu’elle le souhaite selon la pertinence des questions. Arvin Boolell est revenu à la charge en accusant la Speaker, Maya Hanoomanjee, de ne pas assumer ses responsabilités en tant que présidente du Parliamentary caucus on gender. La Speaker l’a alors mis en garde, l’accusant de défier « the authority of the chair » et qu’il devait retirer ses propos. Celui-ci a refusé en répondant « I have stated nothing that is unparliamentary » et a refusé de quitter l’hémicycle après avoir été « ordered out » par la Speaker. La séance a finalement été suspendue.