— Le policier demande également « de la vigilance s’agissant des proches des trafiquants incarcérés, notamment sur leur “unexplained wealth” »

Lors de sa déposition devant la Commission d’enquête sur la drogue le 14 mars dernier, l’ASP Hector Tuyau devait inclure un large volet consacré au blanchiment d’argent, provenant du trafic de drogue, et ses recommandations afin de combattre ce fléau. Dans le viseur du policier affecté, avec toute une équipe, auprès du président Paul Lam Shang Leen, figurent « les proches des trafiquants incarcérés, qui ont acquis des “unexplained wealth” », de même que « des failles identifiées dans le système carcéral et maisons de jeu ».

C’est sur la prison que l’ASP Hector Tuyau s’est surtout appesanti dans sa liste de recommandations et d’observations devant la Commission d’enquête sur la drogue. « Nombre d’officiers de la prison qui ont déposé devant la Commission ont déclaré que des téléphones cellulaires et des cartes Sim sont, le plus couramment, introduits dans les cellules par des gardes-chiourme pourris, moyennant de fortes sommes d’argent. Ces officiers ont aussi déploré le fait que bon nombre de leurs supérieurs ne sont pas soumis aux fouilles et qu’ils pourraient être complices des trafiquants », devait indiquer le policier. Il a aussi relevé que « nous avons eu des cas où des téléphones, qui ont été saisis, sur des détenus lors d’opération de fouille, ont été retrouvés sur ces mêmes prisonniers, quelque temps après ».

De ce fait, a indiqué l’ASP Tuyau, « je suggère, afin d’exercer un meilleur contrôle, que des brouilleurs soient installés dans l’enceinte des prisons afin de bloquer totalement l’usage des cellulaires ». De même, poursuit le policier, « des officiers supérieurs doivent faire partie des équipes de fouille pour qu’ils puissent faire le nécessaire quand des officiers de leurs grades se présentent ». Il poursuit : « On peut également faire une requête pour que des officiers de l’ADSU épaulent ces équipes de la prison, notamment durant les “night shifts”, et ce pour assurer que tous les officiers, sans exception, soient soumis aux fouilles. »

En vue de décourager la pratique « plutôt courante » d’envoyer des colis par les murs entourant les prisons, l’ASP Tuyau recommande que ceux-ci « soient élevés davantage ».