Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, a lors d’une conférence de presse, hier après-midi, annoncé que l’Additional Remuneration Bill concernant le paiement de la compensation salariale à partir de janvier sera débattu au parlement le 11 décembre lors d’une séance spéciale.
Suite aux demandes du mouvement syndical auprès du ministre des Finances pour réclamer le paiement d’une compensation salariale à partir de janvier, le conseil des ministres présidé par le Premier ministre suppléant, Xavier-Luc Duval, a décidé qu’une réunion tripartite aurait lieu le vendredi 4 décembre à 15 h. C’est ce qu’a expliqué le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, lors d’une conférence de presse hier après-midi. La réunion tripartite sera présidée par le Grand argentier, Vishnu Lutchmeenaraidoo, et rassemblera plusieurs ministres ainsi que les représentants des syndicats et du secteur privé. Une deuxième réunion est prévue pour le 8 décembre pour finaliser la question avant que les recommandations fassent l’objet d’un texte de loi qui sera présenté au parlement le 11 décembre.
Par ailleurs, Soodesh Callichurn a annoncé que l’AHRIM a été autorisée à faire appel au Privy Council dans l’affaire qui l’oppose au ministère du Travail, concernant l’application du Catering and Tourism Industries Remuneration order. Le ministre a expliqué que la Cour suprême avait rejeté en juin dernier la demande de l’AHRIM d’empêcher la mise en application des recommandations du NRB. « Étant donné que l’AHRIM a obtenu le droit d’aller devant le Privy Council, le ministère n’est pas en position de mettre en application la nouvelle législation, suite à l’avis du Parquet », a relevé Soodesh Callichurn.
Le ministre a annoncé qu’afin de ne pas pénaliser les travailleurs de l’hôtellerie, il a eu des discussions avec l’AHRIM. Le conseil des ministres a décidé d’apporter un amendement au Remuneration order pour prévoir que les employeurs soient obligés de mettre en application toutes les provisions de la nouvelle loi, comprenant la grille salariale à partir du 1er septembre 2014, à l’exception de la réduction des heures du travail de 48 h à 45 h par semaine, qui a pris effet à partir du 8 novembre 2014, date à laquelle la nouvelle loi a été publiée dans la gazette du gouvernement.