On peut dire que l’ambiance était bon enfant mardi dernier pour la première confrontation directe entre le ministre de la Jeunesse et des Sports et le député MMM, Franco Quirin. Ce dernier qui voulait savoir les actions prises par le ministère des Sports et la Fédération mauricienne de Basket-Ball (FBBA) après la double claque obtenue par la sélection masculine d’une part dans l’Afro-Basket U16 et d’autre part par la sélection féminine dans les Jeux de la Francophonie, le ministre est venu dire dans sa réponse après l’Afrobasket la performance du DTN, Jean-Paul Rébatet, qui était sous surveillance et après la «poor performance» des filles aux Jeux de la Francophonie, il a été décidé  de terminer le contrat de l’entraîneur français.
«Entre-temps deux entraîneurs ont été nommé pour la « National preselected basketball team » et que la fédération est en train d’identifier un nouveau sélectionneur national», a souligné le ministre. Ce dernier ajoute dans la foulée qu’en consultation avec la FMBB, son ministère est en train de se focaliser sur le basket «at grass root» et l’identification des talents avec l’ouverture de 9 écoles de basket et quatre centre régionaux d’entraînement à partir de janvier 2018. Par la suite le député Quirin devait interrogé le ministre sur les structures d’encadrement qui existent au sein de la FMBB pour les jeunes. Stéphan Toussaint,  a alors indiqué qu’il n’en existe pas et c’est qu’en 2018 que de telles structures verront le jour.
Quirin: Peut-on savoir,s’il existe actuellement au sein de la fédération de basket une structure d’encadrement permettant justement aux jeunes qui ont participé à l’Afrobasket de poursuivre leur formation ? Si tel est le cas, peut-on connaître les noms des entraîneurs ?
Toussaint: Comme je viens de le dire, au niveau de la fédération de basket, il n’y a pas de telles structures mais dans le cas des jeux des îles, la préparation pour les jeux, il y a deux entraîneurs qui ont été nommés, notammentVincent Boitier et Thierry Julie. De par ce que je viens de dire, la nouvelle structure prendra place à partir de l’année prochaine pour tout ce qui est grassroot et talent d’ identification.
Quirin: Ajouté aux mauvaises performances de nos jeunes lors de l’Afrobasket, il y a aussi la débâcle, dont vient de souligner l’honorable ministre lui- même, de la sélection féminine aux Jeux de la Francophonie. Peut-on savoir, vu que cette discipline, le basket, sera au programme des prochains Jeux des Iles, n’est-il pas urgent de mettre en place un plan d’urgence de façon à ce que nos sélections ne connaissent pas les mêmes humiliations subies lors des derniers Jeux des Iles à la Réunion ?
Toussaint entièrement d’accord avec Quirin
Toussaint: Je suis entièrement d’accord avec l’honorable membre. Donc, déjà dans un premier temps, le basket fera partie des Jeux des Iles et toutes les mesures nécessaires sont en train d’être prises pour éviter ce genre de résultat, et aussi bien sûr pour viser l’or, pourquoi pas !
Quirin: L’honorable ministre ne constate-t-il pas qu’il y a un manque de compétition de basket de haut niveau actuellement?
Toussaint: La ligue vient de reprendre (ndlr: ce qui n’est pas vrai). Mais c’est vrai aussi qu’il n’y a pas assez de compétition, surtout pour les filles, parce qu’il y a un manque d’équipes. Et donc, comme je viens de le dire, nous sommes en train de travailler en étroite collaboration avec la fédération pour voir les différentes mesures qui doivent être prises pour qu’il y ait plus de matchs, plus de compétitions, plus de training camps, afin de donner les meilleurs moyens à nos basketteurs pour les Jeux des Îles.
Hiddlestone, part-time coach
Pour ce qui de la situation de  Ben Hiddlestone au sein de la natation, le ministre a indiqué que l’Australien était jusqu’au 31 mai 2017 dernier le DTN de cette discipline à Maurice.  Par la suite il a soumis sa démission pour travailler dans le secteur privé. «En vue de la préparation des nageurs pour les JIOI 2019, la Fédération mauricienne de Natation et mon ministère a décidé de prendre les services de Ben Hiddesltone comme part-time depuis le 1er juin pour continuer le travail», a expliqué entre autre le ministre Toussaint.
Ce qui a eu pour effet de révolter le député MMM, qui ne voit pas d’un bon oeil qu’une discipline comme la natation bénéficie d’un entraîneur part-time au lieu d’un «full time»… «Cette situation au sein de la natation est à mon avis inconcevable, dans la mesure où ce monsieur a été recruté en avril 2016 pour être le Directeur Technique National de la natation, et pratiquement une année après, il décide de laisser tomber son emploi comme DTN, pour prendre de l’emploi chez Médine, et la fédération, en accord avec l’honorable ministre, décide de lui permettre d’être un part-time coach. Madame la présidente, vu la situation actuelle, la natation mauricienne, et l’honorable ministre, je suis sûr, sera d’accord, a besoin d’un technicien à plein temps et non un part-time coach. Les Jeux des Iles vont vite arriver», a commenté le député.
Nous y reviendrons…