Le premier Question Time de l’année, avec la reprise des travaux de l’Assemblée nationale après trois mois de vacances, affiche complet. Pas moins de 79 interpellations parlementaires sont annexées à l’ordre du jour de mardi prochain, dont une vingtaine pour le Prime Minister’s Question Time. D’autre part, deux motions, dont celle ayant trait à l’élection de Barlen Vyapoory au poste de vice-président de la République et deux projets de loi, dont The Build Operate Transfer Bill, inscrit au nom du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, et The National Disaster Risk Reduction and Management Bill au nom du ministre de l’Environnement suppléant, Alain Wong.
Le coup d’envoi du Question Time sera donné par le député du MMM, Adil Ameer Meea, avec un dossier qui préoccupe plus d’un, soit la sécurité routière. Il voudrait savoir du Premier ministre le nombre d’accidents de la route avec des chauffeurs sous l’influence de l’alcool.
Mais très vite, le ton de la polémique politique entre en jeu avec le Chief Whip, Mahen Jugroo, sollicitant le Premier ministre pour des informations au sujet de l’affaire de cambriolage et d’agression au bungalow de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011, l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, étant le principal protagoniste. Il voudrait savoir si des charges formelles ont déjà été logées contre celui-ci  suite à l’enquête bouclée par la police. Il reviendra également à la charge avec une autre enquête au sujet d’un rassemblement politique de Lalyans Lepep à Nouvelle-France le 12 novembre 2014, perturbé en pleine campagne électorale par du gaz lacrymogène.
Et au Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, de donner la réplique en réclamant des détails sur les salaires et conditions de service de deux Senior Advisers au Prime Minister’s Office, Prakash Maunthrooa et Dev Beekharry.
Toujours pour le Prime Minister’s Question Time, le député du Mouvement Patriotique, Raffick Sorefan, prendra le relais avec trois PQs sur la sécurité routière, en l’occurrence le nombre de contraventions pour excès de vitesse et le nombre de contraventions établies à partir des radars installés à travers l’île en 2015, le nombre d’accidents fatals depuis le début de cette année.
Le backbencher de la majorité, Bashir Jahangeer, s’intéresse au projet de conversion du centre de conférences internationales de Grand-Baie en un casino. Les autres interpellations de cette première tranche des travaux de mardi sont dans l’ordre : le projet de redéveloppement de Port-Louis et les sources de financement (Osman Mohamed), la mise sur pied d’un syndicat dans la police (Alain Aliphon et également Ravi Ramano), les projets de la National Development Unit dans la circonscription de Piton/Rivière-du-Rempart (N° 7) et la mise sur pied d’une Land Drainage Authority (Ravi Rutnah), les investissements publics et privés engagés depuis 2009, les travaux de la commission d’enquête sur la drogue et les inondations de février dernier (Sudhir Sesungkur), les conclusions de l’enquête criminelle sur le Ponzi-like scheme de BAI (Reza Uteem).