L’Athletics Masters Association (AMA) est représentée à Abidjan en Côte d’Ivoire lors des 10e Championnats d’Afrique vétérans, tenus ce week-end, par deux athlètes : Sylvie Ah Kang et Seemadree Sarathee. La première nommée est catégorisée chez les plus de 75 ans et le second chez les plus de 50 ans. Pour ces championnats toutefois, ils concourront tous deux dans la catégorie des 50 à 100 ans. Sylvie Ah Kang étaient en action hier au 100m, alors que Seemadree Sarathee était, lui, aligné au 5 000m marche. À noter que Sylvie Ah Kang participera également aujourd’hui au 200m.
C’est avec beaucoup de fierté que Sylvie Ah Kang défendra les couleurs mauriciennes à ces Championnats d’Afrique aujourd’hui sur 200m, elle qui a eu l’occasion, au courant de ces dernières années, de participer à plusieurs Championnats du monde masters. Elle a d’ailleurs remporté une médaille de bronze lors des Championnats du monde en salle en mars à Daegu, en Corée du Sud. Avec un chrono de 29.13:80 sur 3 000m marche, elle est devenue la toute première Mauricienne à monter sur le podium lors d’une compétition de cette envergure. « J’ai été la première à décrocher un podium mondial, car personne, même les plus jeunes, n’est jamais rentré à Maurice d’un championnat du monde avec une médaille au cou. C’est une très grande fierté », a-t-elle fait remarquer avant le départ pour Abidjan.
À plus de 76 ans, Sylvie Ah Kang ne compte guère jeter l’éponge, car, avant de prendre l’avion, elle a clairement indiqué ses ambitions à cette compétition continentale. « L’objectif est de bien faire lors de cette compétition que ce soit sur 100m ou 200m. Je me suis très bien préparée pour cela et je remercie l’entraîneur Hervé Seerungun, un collègue et ami de très longue date, qui m’a accompagnée pendant toute la préparation. J’espère revenir avec la médaille d’or. Ce qui serait une très grosse satisfaction par rapport aux efforts et sacrifices consentis pour arriver à ce niveau », a-t-elle fait ressortir.
Les participantes seront réparties en deux catégories seulement, notamment la H1 et F1, réservée aux hommes et aux dames de 35 à 49 ans, et ensuite la H2 et F2, regroupant tous ceux âgés de 50 à 100 ans. C’est justement dans cette dernière catégorie que les deux Mauriciens ont été entrés. Elle a ajouté que, dépendant du nombre de participants, il se peut aussi qu’elle concoure avec des femmes beaucoup plus jeunes qu’elle. « Ce qui est quand même intéressant, c’est que les organisateurs décerneront les médailles selon les catégories d’âge après la course même si j’ai concouru aux côtés d’athlètes plus jeunes », a-t-elle précisé.
Médaillée de bronze
aux Mondiaux en salle

Plusieurs pays participent à ces championnats d’Afrique, dont la Côte d’Ivoire, Maurice, l’Algérie, le Burundi, les Barbades, le Cameroun, l’Egypte, le Nigéria, l’Afrique du Sud et la Tunisie. Sylvie Ah Kang a tenu à remercier le ministère de la Jeunesse et des Sports, qui a contribué une petite partie des dépenses encourues pour ce déplacement, tout comme pour son déplacement aux mondiaux en salle de mars dernier. « Je dis merci au MJS et aussi que c’est un honneur pour moi d’être ensuite revenue avec une médaille de bronze de ces mondiaux. J’espère faire mieux, cette fois, et pourquoi pas rentrer au pays avec la médaille d’or. Car mon objectif est de faire honneur à mon pays », a-t-elle déclaré.
Elle n’a également pas manqué de remercier la compagnie Pick N Eat, représentant l’enseigne KFC à Maurice, et dont Seemadree Sarathee en est un cadre, pour le survêtement reçu. Seemadree Sarathee, qui a concouru hier sur 5 000m marche, a lui déclaré que c’était une belle découverte que de participer pour la première fois à une compétition de cette envergure. « Je m’entraîne à la raison de cinq fois la semaine et rentrer à Maurice avec une médaille serait fantastique. Je tiens à remercier mon employeur Pick N Eat pour m’avoir permis de faire ce déplacement et surtout pour m’avoir totalement pris en charge », a-t-il conclu.