Guillaume Thierry ne pouvait rêver de plus beau cadeau d’anniversaire à l’occasion de ses 29 ans qu’il fête aujourd’hui. Au stade Kintélé au Congo-Brazzaville hier soir, il a décroché l’or au décathlon, tout en améliorant son record national pour le porter de 7537 points à 7591 points. Le capitaine de la délégation mauricienne a construit sa victoire finale au cours de la seconde journée de compétition, après avoir bouclé les cinq premières épreuves de dimanche dernier à la quatrième place.
Cinquième lors de sa première participation aux Jeux d’Afrique en 2007 à Alger, Guillaume Thierry avait décroché la médaille d’argent lors de la dernière édition à Maputo. Cette fois, il a réussi son pari, après avoir décroché le titre de vice-champion d’Afrique au Maroc l’année dernière.
Huit participants étaient en lice pour ce présent décathlon et le représentant mauricien bouclait la première épreuve, à savoir le 100 m, en cinquième position avec un chrono de 11″57. Une épreuve remportée par le Nigérian Peter Moreno en 10″95. Au saut en longueur, il réussissait une performance de 7,15m. Ce qui le situait à la deuxième place derrière le Ghanéen Atsu Nyamadi (7,27m).
Guillaume Thierry passait ensuite à la vitesse supérieure en remportant le lancer du poids (14,36m) et le saut en hauteur (1,88m). Toutefois, il se contentait de la septième place au 400 m en 52″57. Peter Moreno s’imposait en 48″39. La course au podium était indécise avec quatre décathloniens se tenant de près.
Si le Kenyan Gilbert Koech abandonnait à l’entame de la seconde journée, Guillaume Thierry réalisait le troisième temps au 110 m haies (15″04). Après six épreuves, il occupait alors le 3e rang avec 4606 points, derrière le Zimbabwéen Peter Cook (4646 pts) et Nyamadi (4645 pts). Toutefois, son succès au lancer du disque avec une performance de 43,13m lui permettait de prendre la tête du concours avec 5334 pts. Avec 23 points d’avance sur Nyamadi, rien n’était encore acquis cependant.
Mais le Mauricien devait prendre davantage ses distances à l’issue du saut à la perche qu’il remportait (4,60m). Avec 6124 pts, soit 196 pts de plus que Nyamadi et plus de 200 sur le Sud-Africain Fredriech Pretorius, le podium était acquis. Guillaume Thierry gérait alors au lancer du javelot (2e avec un jet à 63,26m) et au 1500 m (4e avec un chrono de 4’39″97). Avec ses 7591 points, il améliorait ainsi son record réalisé au stade Germain-Comarmond à Bambous en avril de l’année dernière.
Par contre, les performances des autres athlètes mauriciens n’ont pas été du même niveau. Fabrice Coiffic (10″73) et Julien Meunier (10″76) n’ont pu passer les séries du 100m, tandis que Thierrie Ferdinand était disqualifié pour faux-départ, tandis que Bernard Baptiste obtenait la cinquième place au lancer du poids avec un jet à 16,55m. Ce concours a été remporté par le Congolais Franck Elemba (20,25m).
En féminin, la Mauricienne Amélie Anthony, avec un chrono de 12″7, a atteint les demi-finales du 100 m, mais a été éliminée à ce stade de la compétition. Sa performance de 12″41 la situant au 22e rang. Jessica Marie n’a pu faire mieux au 100 m haies, en étant éliminée en séries (15″33).
Reste que la bonne nouvelle est venue du relais 4×100 m masculin, où le quatuor composé de Fabrice Coiffic, Jonathan Permal, Julien Meunier et Thierrie Ferdinand a obtenu sa qualification pour la finale. Et ce, grâce à une troisième place acquise en séries en 40″02. Maurice se retrouve également en finale du 4×100 m féminin, où Aurélie Alcondor, Jessica Marie, Joella Janvier et Amélie Anthony se sont qualifiées directement.
Ces deux finales se déroulent aujourd’hui, au même titre que celle du lancer du javelot, où Jessica Rosun sera engagée. Par ailleurs, signalons la victoire de la Seychelloise Lissa Labiche au saut en hauteur (1,91m).