Jessika Rosun au centre

A-t-elle retrouvé tous ses moyens pour affronter la compétition ? La réponse à cette question ne saurait tarder, puisque Jessika Rosun sera en lice ce mercredi aux alentours de 13h15 (à Maurice) pour le concours du lancer du javelot.

Un concours qui s’annonce déjà très relevé avec la présence de deux lanceuses de renom international, nommément la Sud-Africaine Sunette Vijoen et l’Australienne Kathryn Mictchell. La première nommée a déjà remporté la mé- daille d’argent aux Jeux Olympiques de Rio avec un jet de 64,08m et a été deux fois médaille d’or de ce concours aux Jeux du Commonwealth (2006 et 2010) et a pris la 2e place à Glasgow. Alors que Kathryn Mitchell a battu son record personnel en lançant à 66,73 m, ce qui veut dire qu’elle a échoué à 10 centimètres du record d’Australie. Le tout en élan réduit. Le 11 février dernier, elle bat ce record avec 67,58 m.

Le 3 mars, elle a amélioré le nouveau le record avec 68,57 m, devenant ainsi la 7e meilleure performeuse de l’histoire et réalisant le meilleur jet depuis la saison 2013. Le 17 mars, elle remporte le titre national avec 65,51m. La Mauricienne fait donc figure de petit Poucet dans ce concours où elle est annoncée avec un personal best de 51,28m. Outre le stress accumulé depuis le début de son arrivée à Gold Coast dans le cas de l’affaire d’attouchement, Jessika Rosun a souvent été vue porter de la glace à son bras avec lequel elle lance son javelot. Qu’en sera-t-il pour demain pour son épreuve de prédilection ? Parviendra-t-elle à surmonter ses émotions pour ne serait-ce que réussir sa compétition ?