Déroulé samedi à la Réunion, le 5e Meeting International de St Denis a permis aux athlètes mauriciens qui y participaient de poursuivre leurs efforts en vue des prochains Jeux des Iles en aôut 2015 à l’île soeur. Certains d’entre eux se sont imposés en sprint, au 3 000m et au marteau hommes.
Mais il faut bien dire qu’il n’y avait pas de quoi affoler le chronomètre, en sprint notamment, faute d’un vent contraire qui a plombé les attentes. De plus, le sprinter Français Jimmy Vicaut qui avait enflammé le meeting, il y a deux ans, avec un chrono de 10″06 au 100 m, ne s’est pas aligné. La série la plus relevée a été remportée par le Français Guy Anouman en 10″78 (vt -2,2 m/s). Le Mauricien Fabrice Coiffic s’y classa 3e en 10″88 derrière le Français Vincent Pierre créditée de 10″82. La seconde finale (-1,8 m/s) est revenue Jean-Yann Degrâce en 10″86 contre 10″96 au Français Anjha Dermont. Julien Meunier enleva une autre finale en 10″90 (vt -2,2).
Joanilla Janvier remporta la finale 2 du 100 m dames en 12″28 (vt -2,7 m/s) devançant les Réunionnaises Lucie Sincère (12″64) et Prisca Kelavan-Carpin (12″76). La série la plus rapide fut enlévée par une Française qui devança la Malgache Elodie Embony 2e en 12″18 (vt -2 m/s) et la Réunionnaise Myriam Jalma 3e en 12″29.
« N’était le vent défavorable, nos athlètes auront réalisé plus ou moins les mêmes chronos qu’ils ont faits ici dans le meeting de Maurice avant leur départ. De plus, le plateau n’était pas aussi relevé que l’an dernier », remarque Stephan Buckland qui avait accompagné l’équipe mauricienne au stade de St Denis.
Jonathan Permal s’est classé 3e en 21″25 du 200 m hommes (vt -1,4 m/s) derrière deux Français, Jeffrey John s’imposant en 21″15 et Pierre Vincent 2e en 21″22. Mohammad Dookun s’est avéré le plus fort au 3 000 m bouclé en 8’15″85 devant les Réunionnais Florian Amould (8’18″23) et David Hauss (8’18″76).
Le Réunionnais Nicaise Jeannet remporta la médaille d’or au disque hommes avec un jet de 53,01 m contre 51,95 à son rival Stephan Nativel. Les Mauriciens Christopher Sophie et Elvino Pierre-Louis se classèrent 3e et 4e respectivement avec des marques de 49,83 m et 49,54 m. Christopher Sophie s’assura le podium à son dernier essai aux dépens de Pierre-Louis.
Nicholas Li Yun Fong s’est contenté d’une performance de 56,48 m pour s’adjuger l’or au lancer du marteau. M. Salambeau et les Seychellois Dea Willaim ont complété le podium en réalisant 52,88 m et 50,59 m.
Au saut en longueur hommes, le Mauricien Jonathan Drack a réalisé sa meilleure marque personnelle se classa 5e avec un bond 7,60 m (vt +1,3 m/s). Le Réunionnais Yann Randrianasolo a remporté l’épreuve avec 7,80 m (+2,2), soit la même marque réussie par les Français Olivier Huet (+0,3), Salim Sdiri (+3,7). Le Français Raihau Maiau se classa 4e avec 7,66 m (+3,1).
Le 4×100 m hommes a été remporté en 40″30 par l’équipe de sprinters français entraînés par Guy Ontanon. Le quatuor mauricien alignant pour la première fois dans l’ordre, Degräce, Meunier Coiffic et Jonathan Bardotier, s’est classé 2e en 40″47 devant l’équipe de la Réunion 3e en 41″53. Ce changement dans l’alignement des coureurs, notamment au niveau du deuxième relayeur avec Meunier appelé à la place de Permal, a donné des résultats satisfaisants, estime Buckland, responsable de l’équipe masculine de relais en vue des Jeux des Iles. « Cela prouve au moins que les réservistes sont capables de remplacer à tout moment un membre de l’équipe. » Pour l’heure, l’équipe type n’est pas établie.