La première manche de la Vital Cross Country League a été courue hier au Sodnac Wellness Park à Candos Quatre Bornes. Cette première manche a été marquée par la très belle victoire du champion sortant Mohammad Dookun de Curepipe Warriors qui s’est imposé sur les 8 km dans le temps de 25.45. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Curepipien a écrasé l’opposition pour sa première sortie 2016. Même s’il disait que la ligue de cross n’était pas sa priorité, le fait d’avoir pu bien préparer sa saison avec un stage en altitude au Kenya lui a grandement aidé à asseoir sa suprématie lors de cette première manche. Chez les dames, c’est la triathlète Fabienne St Louis de Rose-Hill AC qui a remporté les 5 km au programme avec un chrono de 20.11. Une belle victoire qui va certainement l’encourager en vue de sa saison 2016 où l’objectif principal sera certainement d’aller chercher une qualification en triathlon pour les Jeux olympiques de Rio au Brésil, prévus pour août prochain.
L’épreuve phare de cette première manche a été sans conteste celle réservée aux seniors hommes courue sur 8 km. Malheureusement, il n’y a eu point de suspens puisque Mohammad Dookun n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Après un départ compact avec Mohammad Dookun  menant devant Nicolas Boissèque de Gymkhana AC et Christopher Mootoosamy de Curepipe Warriors, le Curepipien a en suite littéralement surclassé le champ au deuxième tour en prenant un peu plus de 100m d’avance sur son camarade d’entraînement Christopher Mootoosamy. Il s’est même permis, au deuxième tour, de prendre un tour d’avance sur le dernier de la course !
Pour le principal concerné, ce fut un plaisir de remporter cette première manche et ce, même si la ligue de cross n’est pas sa priorité. Interrogé après la course quant à sa facilité de s’être imposé, il s’est montré très modeste.  » Cette course n’a pas été facile. J’ai fait la course qu’il fallait et j’ai gagné. Je suis content. Il n’empêche que j’ai rencontré quelques difficultés. J’ai voulu maintenir le même rythme, plus précisément sur les parties plats du parcours, mais je n’y suis pas parvenu « , a-t-il avoué. Mohammad Dookun a ajouté avoir appris, au fil des saisons, quand accélérer et quand réduire le pas. Ce qui a rendu sa tâche moins compliquée hier au Sodnac Wellness Park.
Le record national du 1500m en tête
Parlant de la suite de la compétition, il a indiqué qu’il faudra travailler sur une nouvelle stratégie, dans le sens où les autres savent désormais à quoi s’attendre de sa part.  » Comme je l’ai déjà dit, mon objectif demeure le record national du 1500m. J’espère que tout se passera très bien et que je pourrai atteindre cet objectif. Même si je n’y parviens pas cette année, cela ne sera pas grave. Je tiens à remercier Cirozah Cadinouche qui a financé mon déplacement au Kenya, mon entraîneur Frankie Lebon et la fédération. J’ai une pensée spéciale pour Paramasiven Samynaden qui s’est blessé et que je prie pour qu’il revienne très vite et aussi pour mon ami Yvan Pierrot qui nous a quitté trop tôt « , a-t-il déclaré.
Pour sa part, Fabienne St Louis s’est dit très heureuse d’avoir pu remporter cette première manche et ce, même si la ligue de cross n’est pas un objectif. Elle a d’ailleurs indiqué qu’elle ne sera pas présente lors de la deuxième manche de dimanche prochain qui sera courue sur la plage de St Félix, à Belle Ombre. Lors de la course d’hier, elle s’est imposée devant Aurélie Agathin de Quatre Bornes AC (21.15) et Rachel Michel de Curepipe Warriors (21.16).  » Je pensais que la course allait partir sur des bases élevés, mais j’ai été surprise que c’était assez lent au départ. C’était aussi drôle de courir sur l’herbe,  moi qui ai l’habitude de courir sur le gazon. Au final, je gagne et cela me fait énormément plaisir. Si j’arrive à remporter cette ligue de cross, ce sera pas mal « , a-t-elle fait remarquer après sa victoire.