C’est le premier rendez-vous important de la saison. La 9e édition du Meeting africain des épreuves combinées, qui débute aujourd’hui, et le 20e meeting international individuel, prévu demain, promettent des moments forts ce week-end au stade de Réduit. En cette année olympique, les athlètes étrangers et locaux y verront l’occasion d’attaquer les minima notamment en sprint, demi-fond, triple saut et dans les épreuves combinées.
Alors que l’échéance olympique se rapproche à grands pas (5-21 août), les clignotants sont au vert. Et l’on s’attend à voir les athlètes les mieux placés s’y mettre à fond pour décrocher leur place pour Rio. « Le plateau est en effet très relevé tant dans les épreuves combinées que dans les épreuves internationales et régionales. Le Botswana, par exemple, a envoyé quatre sprinters dont deux masculins et deux féminins qui ont fait le déplacement à leurs frais. Ils visent la qualification au 400 m », indique le président de l’Association mauricienne d’athlétisme, Vivian Gungaram. « Nous avons aussi pensé aux meilleurs athlètes locaux, car le but est de leur offrir des compétitions pour s’aguerrir. »
Les athlètes étrangers sont arrivés en grand nombre, certains même depuis le mois dernier, pour s’acclimater aux conditions qui leur sont plus avantageuses en cette période, à l’image de l’Estonienne Mari Klaup, qui est à surveiller dans l’épreuve du heptathlon où elle vaut bien 6028 pts. Son adversaire directe ne sera autre que la championne d’Afrique de l’épreuve et membre du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam), la Burkinabée Marthe Koala, qui arbore 5711 pts. La Jamaïcaine Kaymarie Jodie-Ann Jones a aussi débarqué avec ses 5659 pts, tout comme la Kenyane Prsicilla Tabunda (5076 pts) et les Sud-Africaines Bianca Erwee (5456 pts) et Nienka Du Toit, une junior qui frise les 5000 pts (4947 pts). Mari Klaup a été suivie le 23 mars par son coach, Katrin Klaup.
Au décathlon, cela va être chaud pour le Mauricien Guillaume Thierry, champion des derniers Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville avec 7591 pts. Il va défier un adversaire légèrement au-dessus, en l’occurrence, l’Italien Vincenzo Vigliotti (7721 pts), ainsi que deux autres Italiens, Michele Calvi Di Coenzo et Marco Ribolzi, qui comptabilisent respectivement 7500 pts et 7389 pts. Il faudra aussi compter avec le Malgache Ali Kamé, ancien membre du Ciam et vainqueur l’an dernier avec 7127 pts, le Kenyen Vincent Taurus (6871 pts), le Mauricien Fabrice Rajah (6714 pts), le Zimbabwéen Peter Cooke (5127 pts) et le Sud-Africain Gert Stephanus Swanepoel, 3e l’an dernier avec 6896 pts.