La petite Chaya Sookram, 3 ans et demi, est atteinte de surdité profonde bilatérale depuis sa naissance. Seule une opération pouvant être pratiquée à Chennai en Inde au coût de Rs 2 millions lui donnerait une chance d’entendre un jour. Sa famille a eu la permission de démarrer une quête depuis le début de l’année. Mais à deux semaines de son expiration, il leur manque toujours Rs 400,000.
Le quotidien de la famille Sookram, domiciliée à Canot, Bambous, est rythmé par le problème de surdité de Chaya. Depuis sa naissance, elle n’entend rien et cumule les infections à l’oreille. Chaque jour, son papa Navind, sa mère Nishee et sa grand-mère Oumantee sillonnent les rues de Port-Louis, de Rose-Hill, de Curepipe ou encore de Vacoas en comptant sur la générosité et surtout sur le sens de solidarité des Mauriciens. Dans l’espoir de pouvoir enfin donner une vie normale à leur fille.