ATTENTATS EN BELGIQUE: Le chauffeur de taxi a conduit la police à la planque du commando et sans le savoir a peut-être sauvé de nombreuses vies...

Quand ses trois clients ont refusé de le laisser toucher leurs bagages, le chauffeur de taxi n’y a pas prêté attention. Mais après le double attentat qui a fait une trentaine de morts à Bruxelles, mardi, et après avoir vu la photo publiée dans l’appel à témoins des autorités belges, il a compris qu’il venait de transporter les trois terroristes. Et que leurs valises contenaient des bombes.
Selon des informations du quotidien belge la Dernière Heure, le chauffeur de taxi a aussitôt contacté les autorités. Il leur a notamment indiqué que les trois suspects avaient plus que les trois bagages visibles sur la photo. Une nouvelle fouille a alors eu lieu à l’aéroport. Elle a permis de retrouver une troisième bombe, qui n’avait pas explosé.

Une autre bombe découverte à leur planque
Le chauffeur a ensuite conduit la police rue Max Roos, à Schaerbeek, là où il était venu chercher les trois hommes. L’immeuble se trouve à une dizaine de kilomètres de l’aéroport de Zaventem.
La perquisition a duré plusieurs heures. Les autorités ont notamment retrouvé un engin explosif contenant des clous, des produits chimiques et un drapeau de Daesh, a annoncé le parquet fédéral.
Selon les médias belges, les suspects avaient commandé un grand véhicule. Mais alors que son taxi était trop petit, le chauffeur a refusé de prendre tous leurs bagages. Il a peut-être, sans le savoir, sauvé de nombreuses vies.

Au moins un autre suspect à la station de métro
Les deux hommes de gauche ont vraisemblablement péri dans l’explosion de leur engin, ont indiqué les autorités belges. L’homme au chapeau, vêtu de clair, en revanche, est activement recherché. "Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n’a pas explosé", a indiqué le procureur fédéral FrédéricVan Leeuw.
S’il existe des photos de ce commando, capturées par les caméras de vidéosurveillance, rien n’a filtré sur le, ou les suspects, de l’autre attentat à la station de métro Maelbeek, qui a fait entre 15 et 20 morts. Daesh, dans un communiqué diffusé par son agence de communication Amaq, a revendiqué les deux attaques. L’organisation terroriste parle de « plusieurs combattants » à l’aéroport et « d’un martyr » à la station de métro. Selon plusieurs médias belges, les enquêteurs recherchent notamment une Audi S4 noire appartenant à un Belge de 22 ans fiché pour terrorisme.