Quand ses trois clients ont refusé de le laisser toucher leurs bagages, le chauffeur de taxi n’y a pas prêté attention. Mais après le double attentat qui a fait une trentaine de morts à Bruxelles, mardi, et après avoir vu la photo publiée dans l’appel à témoins des autorités belges, il a compris qu’il venait de transporter les trois terroristes. Et que leurs valises contenaient des bombes.
Selon des informations du quotidien belge la Dernière Heure, le chauffeur de taxi a aussitôt contacté les autorités. Il leur a notamment indiqué que les trois suspects avaient plus que les trois bagages visibles sur la photo. Une nouvelle fouille a alors eu lieu à l’aéroport. Elle a permis de retrouver une troisième bombe, qui n’avait pas explosé.