Dans le sillage des attentats survenus dans des églises et des hôtels au Sri Lanka le jour de Pâques, le Conseil des Religions condamne avec « véhémence et indignation » les explosions « durant un des jours les plus saints », et qui ont fait plus de 290 morts et 500 blessés. Le Conseil des Religions considère « très grave que nos lieux de culte deviennent de plus en plus des lieux de tragédie et les cibles des dépravés ».

Et de poursuivre : « Nous devons nous unir pour nous assurer que personne n’ait jamais à avoir à pratiquer sa foi dans la peur. Au Conseil des Religions, nous prions pour les âmes des victimes et demandons un prompt rétablissement des blessés. Nous demandons à Dieu d’inspirer les terroristes à se repentir de leurs actes odieux. » Le Conseil des Religions exprime sa solidarité envers les Sri-lankais et envers « tous ceux qui sont touchés en cette période tragique ».

Et de conclure : « Nos condoléances vont au peuple du Sri Lanka. Nos pensées et nos prières vont aux victimes, à leurs proches et à tous ceux qui travaillent sans relâche pour la tolérance et la coexistence. »