La photo qui illustre l'article du Guardian

Le chef de la Fédération des Jeux du Commonwealth a lancé une enquête sur des informations selon lesquelles une athlète mauricienne  aurait accusé le chef de mission du pays de l’avoir agressé sexuellement depuis son arrivée sur la Gold Coast. C’est ce qui a paru dans le site du journal britannique The Guardian à la mi-journée

Selon Le Guardian, les reportages dans un journal mauricien détaillent une affirmation de l’athlète selon laquelle elle aurait été soumise à des «actes indécents» par le chef de mission Kaysee Teeroovengadum.

Il est entendu qu’aucune mesure disciplinaire n’a été prise par la Mauritius Athletics Association et que l’athlète doit toujours participer à la compétition plus tard cette semaine.

David Grevemberg, le PDG de la Fédération des Jeux du Commonwealth, a déclaré que les incidents avaient été portés à son attention.

« Je suis au courant des rapports et j’étudie maintenant quelle est la nature de cette affaire », a déclaré Grevemberg au Guardian. « Rien de criminel n’a été porté à notre attention et rien n’a été rapporté à notre attention dans les canaux officiels. »

« Quand j’ai été mis au courant des faits allégués, j’étais en fait avec un chef de la police du Queensland et il a confirmé qu’il n’avait reçu aucune plainte. Nous prenons ces questions très au sérieux et il n’y a aucune tolérance à ces situations de cette nature et notre priorité absolue est la sécurité et le respect des individus.  »

Grevemberg a déclaré qu’il y avait des mécanismes appropriés mis en place pour les athlètes de signaler tout écart de comportement, en particulier dans le village des athlètes qui abrite plus de 6 600 athlètes et les officiels pendant les Jeux.

« Dans le village il y a un processus d’enquête », a déclaré Grevemberg. « Nous avons établi des lignes directes quand il s’agit de telles questions. Nous avons également établi un ombudsman des athlètes qui peut aider à atténuer les problèmes. Toute conduite qui est indigne des valeurs que nous essayons de maintenir, nous allons prendre une approche très sérieuse vers.  »

La Mauritius Athletics Association a été contactée pour commentaires.