Kaysee Teeroovengadum au centre faisant le handling-over à Richard Papie comme chef de mission

L’athlète mauricienne Jessica Rosun a annoncé qu’elle compte déposer une plainte à la police en Australie contre le chef démissionnaire de la délégation mauricienne Kaysee Teeroovengadum suite aux allégations d’attouchements sexuels dont elle aurait fait l’objet.

Ce nouveau développement dans cette affaire qui défraie la chronique à Maurice et aux Villages des Jeux figure dans un communiqué du ministre de la jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint qui se lit comme suit: « Suite aux allégations d’attouchements formulées par la lanceuse de javelot Jessika Rosun à l’encontre du chef de mission aux jeux du Commonwealth en Australie, Kaysee Teeroovengadum. Sur place, le ministre Stephan Toussaint a rencontré les deux parties concernées. Une réunion s’est tenue entre les membres du comité olympique Mauricien (COM) présent en Australie. À la suite de ladite réunion, Kaysee Teeroovengadum a soumis sa démission en tant que chef de mission. Dans un premier temps, il procède à un handing overà son remplaçant, Mons Richard Papie. Le ministre tient à faire ressortir qu’il apporte pleinement son soutient morale et autre à Jessika Rosun. Cette dernière compte faire une déposition formelle à la police australienne contre Kaysee Teeroovengadum. Jessika Rosun qui a rassuré le ministre qu’elle est pleinement concentrée sur sa compétition, et que rien ne pourra la déstabiliser pour donner le meilleur d’elle-même. Le ministre Stephan Toussaint tient également à rassurer les parents et les Mauriciens en général que tous les athlètes vont bien. Les conditions d’hébergement et la sécurité sont optimum. A savoir que cette affaire est suivie de près par l’état Mauricien qui apporte son appui à Jessika Rosun »

De son côté Kaysee Teerovengadum a déclaré avoir quitté son poste de chef de mission pour que la délégation mauricienne retrouve la sérénité à l’approche du début des jeux.Il nie en bloc les allégations et envisage des actions légales à son retour.