Cette missive aurait pu être adressée à n’importe quel maire des autres villes, mais comme je paie ma taxe municipale à la mairie de BBRH, c’est à vous que je m’adresse, Monsieur le Maire. La semaine dernière, les préposés de Mauritius Telecom m’ont demandé d’élaguer un laurier que j’ai devant chez moi, et dont les branches frôlaient les fils, pouvant, par conséquent, les abîmer. C’est ce que j’ai fait dimanche dernier. J’ai même découpé les branches en petits morceaux en vue de faciliter le ramassage. A ma grande surprise, mardi matin, les employés de la voirie sont passés et ont tout laissé. J’ai téléphoné à la municipalité pour m’enquérir de cette «omission» (in) volontaire et on m’a informé que ces employés enlèvent uniquement les déchets ménagers. La personne que j’ai eue au bout du fi l m’a dit, après avoir pris mes coordonnées, qu’un inspecteur prendra contact avec moi pour venir établir un constat d’abord, et ensuite, envisager si l’on procédera au ramassage… en plusieurs fois ou si je devrais payer pour le service d’un camion afi n que les éboueurs enlèvent ces quelques branches au cas où le volume serait trop important. ABERRANT !
La semaine d’avant, a été publié dans Week-End, un reportage photos des dégâts que font des gens insensibles à la nature, balançant tout et n’importe quoi à La-Chaumière. Lundi dernier, j’y suis retourné et c’est toujours dans le même état, pour ne pas dire pire, car d’autres déchets sont venus s’ajouter à l’amoncellement déjà conséquent.
Et que fait-on des autres déchets que nous produisons ? Je ne cautionne en rien ces écervelés qui souillent sans vergogne la nature, mais je pense qu’une alternative doit être proposée pour qu’on arrête de balancer tout ce qui nous encombre dans la nature.
On aurait pu proposer, par exemple, une fois par mois, un service pour les branches et autres déchets du jardin, une fois tous les deux ou trois mois une collecte d’appareils ménagers défectueux et de vieux meubles. La mairie aurait aussi pu mettre des bacs pour la collecte des bouteilles en verre et en plastique. Ce ne sont que des propositions, mais une chose est sûre, les mentalités doivent changer et des solutions doivent être proposées pour que notre île ne devienne pas une poubelle à ciel ouvert.
S’il y avait un service pour le ramassage des branches et autres déchets du jardin, je n’aurais pas eu à les mettre devant chez moi et d’autres personnes n’auraient pas eu à les balancer à La-Chaumière