Au président du Mouvement qui se dit Patriotique...

Au nom des membres du collectif de la société civile Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) et en mon nom personnel, car je suis aussi une habitante du Sud, je vous demande de venir clarifier sans ambiguïté la position du Mouvement Patriotique concernant la déproclamation de la plage publique de Pomponette par le ministre Soodhun le 24 août 2016 et l’attribution de cette plage par le même ministre aux promoteurs hôteliers Pelangi Resorts Ltd et Clear Ocean Hotel and Resort Ltd, sous la direction de Mme Miranda Hartzenberg.
Vous n’êtes pas sans savoir qu’un membre en vue de votre parti, à savoir Vassen Caroopoonen, fait campagne publiquement pour ces promoteurs hôteliers et contre AKNL :
•Le vendredi 17 février dernier, il est intervenu dans un article de presse en ce sens.
•Dimanche 2 juillet, les membres d’AKNL ont constaté sa présence sur la plage de Pomponette aux côtés des promoteurs de Pelangi Resorts Ltd et Clear Ocean Hotel and Resort Ltd; ils étaient en compagnie de quelques pêcheurs locaux à qui certains auraient fourni de l’alcool et ces derniers pris d’un excès de zèle, et n’ayant les idées très claires ont cherché à intimider des membres du collectif. Nous ne tenons pas rigueur aux pêcheurs car nous savons qu’ils se sont retrouvés au sein d’une stratégie qui visait à monter les citoyens qu’ils sont contre nous-mêmes, d’autres citoyens. Cela est déplorable! Profiter de la situation de précarité des gens est indigne, car ils auraient promis à ces pêcheurs tout et rien afin de parvenir à leurs fins.
•Sa dernière intervention en tant que “porte-parole” des pêcheurs de la région date du mercredi 12 juillet. Il y défend encore une fois bec et ongles le projet desdits promoteurs et ce faisant, soutient la décision du ministre Soodhun de déproclamer la plage de Pomponette. Que défend M.Vassen Caroopoonen au juste?  S’il se dit citoyen engagé et soucieux du devenir de sa région, il aurait dû venir faire front à nos côtés. http://www.lemauricien.com/article/pomponette-l-association-des-pecheurs...
En se mettant du côté des promoteurs et du ministre Soodhun il se positionne en porte à faux par rapport à la National Development Strategy (NDS), pour cette plage qui se trouve dans la ‘South Coast Heritage Zone’ et qui très justement précise la nécessité de ne pas altérer cette partie du littoral, allant de Blue-Bay à Baie du Cap avec des projets de l’envergure de celui que propose Clear Ocean Hotel Resort Ltd et de privilégier pour ces régions des ‘high quality small hotel/guest house’ sans empiéter sur les plages avant tout. Le contenu du NDS a force légale concernant le zoning du territoire, notamment la délimitation des Tourism Zones; il est question de la norme du pays pour décider des Building Permits. Pour le ministre Soodhun, y aurait-il donc les gens “ordinaires” qui doivent se plier aux règles du NDS et les “VIPs”, ces promoteurs qui peuvent, eux, mettre leurs hôtels où bon leur semble? Le règne de l’arbitraire. Qu’en pensez-vous ?
Pour rappel, les hôtels occupent déjà près de 30% du littoral de notre pays, contre à peine 15% pour les plages publiques. Les Mauriciens sont de plus en plus exclus de leur littoral. Cautionnez-vous cela, M. Ganoo?
Au lieu d’ouvrir nos plages aux multinationales et aux grands groupes, il faudrait permettre aux habitants des villages et aux petits planteurs de monter leur propres entreprises liées au tourisme. Il y a dans cette région à proximité de la plage de Pomponette , des terrains agricoles. Mais faute d’infrastructures adéquates, ils sont toujours enclavés et nous pensons qu’il y aurait un véritable projet de développement et de société à amener en ce sens. C’est une démarche qui viendrait compléter le parc hôtelier de Maurice qui est déjà assez bien étoffé, saturé.  Avec une vision d’ensemble, le tourisme chez l’habitant permettrait de créer un écosystème collaboratif entre les habitants de la région. Les membres du collectif ont d’ailleurs maquetté un projet d’eco-lodge pour cette région, et nous sommes convaincus de sa viabilité et du véritable intérêt qu’une telle démarche susciterait auprès des gens de la région. Nous invitons le Mouvement Patriotique à en prendre connaissance et à aider dans cet effort pour un développement touristique qui soit pleinement dans l’intérêt des habitants locaux et réellement durable.  Le village de La Gaulette, M.Ganoo, que vous connaissez très bien est un parfait exemple de la réussite de ce type de développement et de la capacité des habitants à gérer la vie et l’économie de la communauté locale.
Où vous situez-vous en tant qu’élu du peuple et président d’un Mouvement qui se dit Patriotique justement à l’heure où le Sud est menacé d’accaparement par de grands groupes qui n’ont que faire de préserver ce que nos aïeux nous ont transmis? En quoi les prises de position de ce membre de votre parti reflètent aussi votre vision du développement? Que vous le vouliez ou non, la proximité de votre membre avec les promoteurs de Pelangi Resorts Ltd éclabousse la réputation de votre Mouvement Patriotique.
De surcroît nous ne pouvons accepter aujourd’hui qu’un élu de votre acabit tourne ainsi le dos aux Mauriciens et c’est en ce sens que nous vous demandons de prendre des sanctions contre ce membre de votre parti. Ceci est une trahison envers tous les Mauriciens qui se battent pour une île Maurice durable et plus équitable. Au vu de l’implication importante de votre membre et des enjeux cruciaux qu’implique cette lutte, ce dernier mériterait une expulsion de votre Mouvement au nom évocateur.
Nous nous sommes engagés dans la lutte contre l’accaparement et pour la préservation de notre littoral, non pour opposer le développement, comme M. Vassen Caroopoonen semble se plaire à colporter pour avoir le soutien de quelques pêcheurs afin que ces derniers servent de “bouclier humain” pour légitimer le projet litigieux et contesté massivement par la population – de plus en plus en consciente de l’urgence de sauvegarder ce qu’il reste de notre littoral. Trouvez-vous normal le fait que les Mauriciens soient condamnés à être entassés les uns sur les autres sur des bouts de plage, souvent de moindre qualité que ceux cédés à des promoteurs comme Pelangi Resorts Ltd? Est-ce là votre vision? Je me permets de vous interpeller ici en tant que jeune de ce pays, et je trouve alarmant de cautionner ces machinations car c’est ce que vous ferez si vous vous taisez ici . Un mouvement qui prône une véritable politique alternative doit réagir face à cette “grande braderie” qui n’a que trop durer.  
Nous attendons avec impatience la position officielle de votre parti sur ce sujet, notamment sur la posture de M. Vassen Caroopoonen. Nous vous prions par la même occasion de veiller à ce qu’il ne soit plus impliqué dans des situations qui viseraient à intimider les militants et citoyens que nous sommes lorsque nous serons engagés dans des actions pacifiques pour défendre notre patrimoine, aujourd’hui et demain.