AUX BÉNÉFICIAIRES DU VRS : Satish Faugoo, « Ne vendez pas vos terres »

Le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire Satish Faugoo a demandé aux bénéficiaires du plan de retraite volontaire de l’usine Mon Trésor Mon Désert (MTMD) de ne pas vendre leurs terres, comme l’ont fait environ 10 % d’entre eux. Au total, 743 bénéficiaires de VRS 2, du Blue Print de 2007 et du programme d’élimination des camps sucriers ont obtenu leurs titres de propriété de Omnicane Ltd jeudi.
Satish Faugoo a dit à ces bénéficiaires qu’on peut avoir de l’argent, mais « il ne sera jamais suffisant pour acheter la moitié des terres que vous allez vendre ». Selon le ministre, la valeur d’une portion de terre offerte aux bénéficiaires du VRS est d’environ Rs 600 000. « Cette valeur augmentera de dix fois plus dans quelques années », a-t-il ajouté, avant de les exhorter de préserver leurs terres pour eux-mêmes et leurs enfants, tout en les cultivant.
Le ministre s’est dit heureux que les bénéficiaires de VRS 2 de MTMD aient obtenu leur compensation financière en 2007 et leurs titres de propriété cette année. Mais, a-t-il souligné, l’attente a été trop longue. Il a appelé les différentes institutions qui s’occupent de ce projet d’activer les dossiers.
De son côté, le Chief Executive Officer d’Omnicane, Jacques d’Unienville, a parlé de cette compagnie qui s’est engagée dans la production de sucre raffiné et a contracté une alliance stratégique avec un groupe anglais. Il a annoncé divers projets, dont la construction d’un hôtel sur les terres d’Omnicane, non loin de l’aéroport. « C’est un endroit stratégique du pays qui deviendra très important à l’avenir », a-t-il ajouté. M. D’Unienville s’est aussi appesanti sur la situation actuelle d’Omnicane, qui résulte, selon lui, de la réforme de l’industrie sucrière.