Le train de la course n’avait pas été à l’avantage de Tsitsikamma Dance la semaine dernière. Il revient à la charge avec cette fois le revenant Swapneel Rama

Ce n’est pas pour rien, à notre avis, si l’établissement Jean-Michel Henry aligne à nouveau Tsitsikamma Dance. Son entraîneur n’était visiblement pas satisfait de la prestation de son cavalier la semaine dernière et les Racing Stewards avaient reproché à Ségeon son manque d’initiative durant le parcours. Il sera cette fois associé à Swapneel Rama et avec sa charge raisonnable, on le croit capable de remettre les pendules à l’heure. Les adversaires, ne viendront cependant pas avec la fleur au fusil. King’s County avec sa bonne ligne pourrait se retrouver seul à l’avant et le voir doubler la mise n’est pas à écarter. Tout comme Opera Royal, qui est resté très bien depuis sa victoire dans le prélude du Maiden, et Ready To Attack, qui reste sur une belle deuxième place.

Tsitsikamma Dance n’a pas à rougir de sa défaite derrière Perplexing la semaine dernière. Il avait été piégé par le train lent imprimé par Bad Attitude et étant un grand gabarit, il n’avait pas été en mesure de passer la surmultipliée lors de l’emballage final. Il vaut définitivement plus que cela et s’il est aligné une semaine plus tard, c’est qu’il a vite récupéré de cette sortie et on l’a du reste vu dans une superbe forme physique jeudi matin. Avec son couloir 5, on devrait le retrouver dans le dos des meneurs et ce sera sans nul doute lui qui prendra la première option sur les finisseurs au dernier virage. Il a à notre avis la pointure d’un tel engagement et sera un os dur à croquer.

Son plus sérieux concurrent sur le papier demeure King’s County, qui avait renoué avec le succès à sa dernière tentative, alors qu’il n’avait pas eu un parcours de tout repos. En sus, d’avoir trouvé plus rapide que lui sur la partie initiale, il avait également eu à faire un effort pour bien se positionner. Cette victoire a certainement rehaussé son capital confiance et il a semblé avoir davantage progressé à l’heure des galops. Sa bonne ligne devrait lui permettre cette fois de prendre les devants sur ce parcours rallongé et si on le laisse faire à sa guise, ses adversaires risquent de ne le revoir qu’après le but.

La dernière performance de Ready To Attack inspire à l’optimisme et on ne serait guère étonné de le voir renouer avec un succès qui le fuit depuis 2017. Il ne se fait plus tout jeune et demeure un cheval délicat, raison pour laquelle il n’a pas été bousculé par son entourage lors de ses derniers exercices matinaux. On devrait le retrouver une nouvelle fois au sein du peloton et s’il obtient une fin de course sans encombre, il peut mettre tout le monde d’accord.

Opera Royal reste sur une victoire dans un Groupe 2 sur 2200m, mais aura le désavantage de s’aligner sur une distance nettement réduite, sans son cavalier fétiche sur le dos et une mauvaise ligne comme handicap à surmonter cette fois. Il n’a cependant rien perdu de ses belles dispositions, et ce, même s’il reprend la compétition après sept semaines. Maniable, Kersley Ramsamy aura tout intérêt à se placer non loin de la tête de la course avant de produire son effort un peu plus tôt sur ce parcours réduit. À défaut de victoire, une place reste dans ses cordes.

Kazaar avait, semble-t-il, connu un ennui de santé lors de sa dernière tentative, ce qui explique sa performance en dents de scie. Il a paru sur la montante lors de ses derniers exercices matinaux et son entourage lui a enlevé les œillères. Sa bonne ligne est la garantie d’un bon positionnement et le voir démontrer un tout autre visage ne serait guère étonnant.

Horse Guards revient à la charge une semaine seulement après avoir été retiré pour s’être blessé dans sa stalle de départ dans la classique du sprint. Ce fils de Horse Chestnut reprend la compétition après une longue absence due à un grave ennui au tendon et même si sa préparation s’est déroulée sans anicroche, il possède encore une marge de progrès. Il tente également le pari osé de s’aligner d’entrée sur 1650m et même s’il a déjà bien fait sur 1600m dans la Coupe d’Or 2018, on le voit difficilement s’imposer d’entrée. Son lourd handicap et sa mauvaise n’arrangent également pas non plus ses affaires.

Sea King ne devrait pas se retrouver aussi loin avec l’as au départ cette fois. Il a paru sur la montante au niveau de sa forme lors de ses derniers exercices matinaux. Il a perdu 14 kilos sur la balance et avec sa charge raisonnable (56 kilos), il peut briguer un accessit. En ce qu’il s’agit de Speed Limit et Split The Breeze, ils trouvent désormais les choses moins aisées face à la jeune génération et une place serait pour leur entourage un motif de satisfaction.