Lancée il y a un mois et demi, la classe affaires de la compagnie aérienne française Corsair semble être une bonne décision. Pour que le client ait une expérience qui dépasse ses attentes, Corsair s’est associée avec le chef Michel Rostang pour offrir un menu signature ou prestige rendant ainsi le voyage exceptionnel. Tout a été repensé pour sa nouvelle classe sur tous ses avions.
La présentation de la classe affaires et le menu proposé ont été présentés lundi soir à l’hôtel Royal Palm, à Grand-Baie. « Maurice a été un élément très fort de notre développement. C’était très important pour Corsair de renforcer son choix stratégique sur Maurice et sur l’ensemble des intervenants sur le développement touristique de Maurice et surtout celui du haut de gamme. Il est important  pour les compagnies aériennes qui desservent l’île Maurice de renforcer ce choix. Corsair, à travers sa nouvelle classe affaires, s’intègre parfaitement dans cette stratégie pour développer un tourisme haut de gamme dès leur montée dans l’avion. C’était un énorme défi d’aller vers la classe affaires car cela n’était pas notre vocation lorsque nous avions commencé il y a 35 ans. Ce n’est qu’à partir de 2011 que Corsair a commencé à monter en gamme vers la qualité internationale », explique le directeur général adjoint Affaires Commerciales de Corsair, Antoine Huet, entouré du chef étoilé Michelin, Michel Rostang, et de Michel de Matteis, chef exécutif au Royal Palm Beachcomber Luxury.
Pour se différencier des autres compagnies aériennes qui desservent Maurice, Corsair offre le choix à ses clients d’opter pour un menu signature gratuitement ou d’un menu prestige contre un paiement de 550 euros. « Ces menus sont entièrement élaborés par Michel Rostang. Ils sont à découvrir au départ d’Orly sur nos vols vers Maurice », dit Antoine Huet. Le menu prestige est largement différent car il comprend du caviar, du saumon et du homard. Corsair s’est associée avec la compagnie Petrossian pour offrir ces trois types de produits de mer. Maurice sera la première destination qui pourra offrir ces menus. Par ailleurs, Corsair s’est également associée avec Beachcomber pour proposer des menus élaborés au départ de Maurice. Antoine Huet fait ressortir que les produits du terroir mauricien ont été utilisés pour les différents plats. Pour lui, l’un des points forts de Corsair est son service. En ce sens, 200 navigants ont été formés par une école française pour assurer un service de qualité aux clients. « Nous avons voulu développer davantage notre qualité de service avec la nouvelle classe », dit-il.
La nouvelle classe business de Corsair, selon Antoine Huet, assure le confort aux passagers. Des iPads de 13 pouces et des casques Sennheiser sont proposés avec un choix de divertissements. Cette classe comprend aussi une connexion WiFi interne dans toute la cabine. Une trousse personnalisée faite en partenariat avec une entreprise européenne dans les produits de soins est offerte aux clients de la classe affaires. Depuis le lancement de cette dernière, Antoine Huet avance que les retours sont excellents. « On est surpris par le succès », dit-il, en ajoutant que certains vols sont déjà remplis vers Maurice pour la période de Noël.
Si la gastronomie aérienne a été chose nouvelle pour Michel Rostang, il avance qu’il a accepté le défi. « La gastronomie aérienne est très compliquée », avoue-t-il, surtout pour la conception des recettes car le goût en altitude n’est pas le même qu’au sol. Ayant travaillé avec la compagnie française Petrossian, il avance que son but était d’avoir un menu avec une très bonne qualité.
Le menu prestige est à commander avant le départ de Paris. Il est offert aux passagers voyageant régulièrement en business. Les passagers de la classe économie peuvent également passer leur commande au coût de 75 euros s’ils veulent fêter leur voyage. Michel de Matteis, de Royal Palm, qui a également élaboré des plats au départ de Maurice, avance qu’il a valorisé les produits mauriciens. Les menus de Paris ou de Maurice sont appelés à changer après quelques mois. Par ailleurs, Corsair songe à changer sa flotte d’avions très bientôt. Il en ressort que des décisions seront bientôt prises en ce sens.