Kate Foo Kune et la Nigériane Grace Gabriel sont toutes deux tombées au 2e tour des Internationaux d’Afrique du Sud de badminton disputés du 3 au 6 décembre à Cap Town. Classée n°4, la Mauricienne s’est inclinée 15-21, 14-21 face à l’éventuelle vainqueur du tournoi, la Portugaise Telma Santos, la Hongroise Laura Sarosi disposant 21-16, 21-16 de la Nigériane, classée n°3.
Ce sont deux outsiders qui ont créé la surprise dans ce tournoi relevé et toujours difficile à négocier. Les deux raquettes africaines qui sont toujours en course pour la qualification olympique n’auront donc pas fait long feu. Bénéficiant d’un bye d’entrée, elles ont chuté face à une rude opposition. Mais la Mauricienne précède toujours la Nigériane aux classement mondial de la BWF (71e contre 76e) et africain du simple dames au 3 décembre dernier.
La Portugaise Santos, 115e mondiale, avait fait parler d’elle précédemment en Amérique du Sud où elle a été victorieuse au Surinam et au Mexique, et finaliste au Guatemala. La Hongroise Sarosi, de son côté, classée 76e mondiale, a accroché trois titres au Porto Rico, Brésil et Chili. Elle compte aussi une place de finaliste en Turquie.
En demi-finales, Telma Santos a arraché une précieuse victoire en trois sets contre la Turque Cemre Fere (90e mondiale) 20-22, 22-20, 21-6, alors que Laura Sarosi a fait chuter la n°2 du tableau, l’Italienne Jeanine Cicognini (66e mondiale) 21-14, 21-15. On se souvient que la Turque a enlevé le titre cette année en Éthiopie, tandis que l’Italienne a été battue en demi-finales en Zambie la semaine dernière par Kate Foo Kune.
Quant à Cemre Fere, elle a écarté 29- 27, 21-10 en quarts de finale, la grande favorite sur le papier, l’Australienne Joy Lai (1), classé 70e mondiale.
En finale, Telma Sandos s’imposa 22-20, 21-17 contre Laura Sarosi.
En double dames, le duo Kate Foo Kune-Michelle Butler Emmett (Af Sud) a chuté 14-21, 18-21 en quarts de finale contre les Sud-Africaines Stacey Doubell et Jage Kraemer. Ces dernières ont été battues en finale 21-16, 21-14 par les Turques Cemre Fere et Ebru Yazjan.