Kate Foo Kune a bouclé sa tournée africaine avec une place de finaliste aux Internationaux du Botswana disputés du 10 au 13 décembre à Lobatse. Elle s’est inclinée en deux sets 10-21,14-21 face à la Hongroise Laura Sarosi. Mais au delà de cette défaite en finale, elle a fait subir à la Nigérianne Grace Gabriel une nouvelle défaite, sa quatrième depuis 2013, en demi-finales 17-21, 21-19, 21-13 (55′) pour se maintenir en tête du classement africain.
La Mauricienne était classée n°3 et la Nigérianne n°2. La n°1 du tableau, l’Australienne Joy Lai, étant classée 71e mondiale. Toutefois, cette dernière a chuté dans le dernier carré 21-17, 9-21, 4-21 face à la Hongroise. Laura Sarosi (74e BWF) qui a émergé des quarts de finale aux dépens de la Botswanaise Evelyn Siamupengila 21-7, 21-9.
« J’ai fait un bon tournoi. C’est mon dernier pour cette année et je suis contente de mes résultats qui me permettent de garder mon rang de n°1 africain du simple dames. Ma demi finale était importante, car j’ai joué contre Grace et nous nous connaissons vraiment bien sur le court en nous affrontant souvent. C’était un match plus mental et meme si j’ai perdu le premier set,  je me suis ressaisie lors du deuxième pour prendre une bonne avance à 11-4. Je remporte finalement ce set sur un score serré et la troisième manche s’est jouée au mental. Je suis parvenue à garder mon calme et ne pas faire de fautes et cela a fait la différence. Quant à la finale, je savais que mon adversaire était plus forte surtout au niveau physique. Mais jai quand même bien joué au 2e set», commente la badiste.
Kate Foo Kune est pour l’heure classée 76e mondiale, et Grace Daniel 80e. « Il me reste plus que quatre mois avant la fin de la qualification olympique et je suis contente d’être bien partie. Bien sûr, rien n’est joué et il faut que je continue à travailler dur. Je suis aussi contente que mes coéquipiers Julien Paul et Aatish Lubah sont avec moi pour le tournoi précédent en Afrique du Sud et au Botswana. Ils sont d’un grand support moral et ils gagnent beaucoup en expérience en jouant des tournois pareils, surtout pendant la période de qualification olympique quand le niveau est plus élevé.»
Julien Paul s’est incliné 13-21,19-21 au 2e tour du simple hommes face à l’Ougandais Erwin Ekiring, classé n°2. Idem pour Aatish Lubah qui a chuté 22-20, 7-21,14-21 contre le Brésilien Alex Yuwan Tjong. L’Ougandais aura par la suite chuté en demi-finales 14-21, 21-17, 12-21 face à l’Italien Rosario Maddaloni (6).
Engagés également en double hommes, les deux mauriciens ont perdu en demi-finales 12-21,14-21 face aux Sud-Africains Andries Malan et Willem Viljoen.