Julien Paul et Aatish Lubah ont livré à leur dernier duel de la saison samedi pour le titre du simple hommes du tournoi national juniors seniors. Et comme attendu, c’est le premier nommé, triple médaillé d’or des Jeux des Iles qui a mis fin au suspense en s’imposant en trois sets 21-10, 15-21, 21-18. Il accroche aussi le double hommes avec Lubah alors que le titre du simple dames est revenu à Kobita Dookhee aux dépens de Shania Leung 21-11, 21-17.
Ce dernier tournoi, le second réservé à l’élite, comptait surtout pour l’honneur après une belle saison marquée par le succès des badistes aux Jeux des Iles et aux Jeux d’Afrique. Et Aatish Lubah, 20 ans, qui avait dominé en décembre dernier en demi-finales, son plus farouche rival, a tout tenté pour le renverser une nouvelle fois. Mais en vain. Sa détermination et son jeu très aéré n’ont pas suffi pour venir à bout d’un Julien Paul qui n’a rien perdu de sa puissance et surtout de son moral implaccable.
Ainsi après avoir concédé lourdement le premier set 10-21, Aatish Lubah revint dans la partie et égalisa avec autorité 21-15. Mais face à l’assaut de son adversaire, il céda sur les quatre derniers points du set fatidique. Julien Paul concluant victorieusement d’un smash rageur 21-18. « Il m’a mis sous pression sur les derniers points et j’ai craqué moralement. Avant, j’avais toujours une mince avance d’un ou deux points. Mais une fois qu’il m’a rejoint, il a été imparable. C’est sûr que j’étais très déterminé à gagner, car j’avais remporté notre dernier duel en décembre dernier en demi-finales. Vu qu’en juin de cette année, on ne s’est pas affronté puisque j’étais blessé, Je m’étais dit, cette fois, qu’il faut que je gagne. Mais malchance… Même si on se connait bien et qu’on a partagé ensemble des titres en double hommes, on est copains et très fair-play lorsqu’on s’affronte en simple », nous confiait Aatish Lubah. Il remporte quand même le titre de double mixte avec Kobita Dookhee.
Au bout du compte, Julien Paul, 19 ans, aura tout remporté cette année. « On joue ensemble depuis qu’on est junior et on a même battu ensemble quelques seniors. Mais entre nous, cela a toujours été très serré, tout comme aujourd’hui (samedi dernier) encore. C’est le dernier tournoi de l’année et on s’est donné à fond suivant notre participation aux Internationaux d’Afrique du Sud et du Botswana. Sur les derniers points, cela s’est joué au mental. Il fallait rester concentrer », avoua-il. En quoi cette victoire comptait-il beaucoup pour lui ? « Il me permet de retenir mon titre de champion de Maurice et de terminer la saison en beauté. »
Sacrée en simple dames, Kobita Dookhee, 17 ans, aura même les mêmes commentaires : « J’attendais cet instant depuis un bon moment en m’entraînant dur dans ma région à Rivière du Rempart avec mon coach Jacques Zuel et avec l’aide du TFES. Comme c’est un tournoi qui arrive deux fois par an, il fallait prouver que je m’entraînais dur. »
Attaquée par Shania Leung dans le second set, Kobita Dookhee parviendra quand même à faire la différence. L’année prochaine, elle s’est fixée pour objectif de se qualifier pour les Championnats d’Afrique juniors prévus en Afrique du Sud. Kobita Dookhee est élève en Upper six au collège BPS.
Satisfaite d’avoir fait de la résisitance face à une adversaire légèrement plus aguerrie qu’elle affrontait pour la première fois, Shania Leung, 13 ans, compte elle aussi redoubler d’effort l’année prochaine en vue des Championnats d’Afriue juniors. Elle disputait, samedi, sa première finale Open. Elle est élève à l’Ecole du Nord.