La grande famille du badminton s’est réunie vendredi dans la salle des fêtes de la Municipalité de Vacoas/Phoenix pour sa réception annuelle et en a profité pour présenter le calendrier 2016 et aussi revenir sur l’année 2015 qui aura été un énorme succès sur toute la ligne. D’ailleurs, l’Association mauricienne de Badminton (AMB) compte poursuivre sur sa lancée en étant le plus irréprochable possible…
C’est dans la joie et la bonne humeur que les dirigeants de l’AMB, badistes et parents se sont offert un petit moment de détente à la salle des fêtes de la Municipalité de Vacoas/Phoenix. Au programme, un petit dîner en famille pour consolider les liens et préparer au mieux la nouvelle saison. Nombreux sont les joueurs qui manquaient à l’appel mais il n’empêche que tout s’est passé dans une ambiance bon enfant. « Nous sommes une famille. Nous mettons nos idées ensemble pour le bien-être des badistes. Nous sommes différents et certainement nous avons des divergences d’opinions; mais nous ne pensons jamais à nos propres intérêts », a fait ressortir le président Bashir Mungroo.
Ce dernier est revenu sur l’année 2015 qui a été une réussite tant sur le plan national qu’international. « La cerise sur la gâteau a été les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) à La Réunion ou nous sommes revenus avec un total de sept médailles d’or. Cela faisait 12 ans que ça ne s’était plus produit. Et il ne faut pas oublier  que ce n’est pas le fruit du hasard. Rome ne s’est pas bâti en un jour. Il y a beaucoup de travail derrière; de la discipline de la rigueur et beaucoup de collaboration. Je tiens à remercier le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES), la municipalité de Vacoas/Phoenix à travers le maire Navin Ramsoondur et tous ceux qui ont contribué à cette réussite. Nous avons envie de poursuivre sur notre lancée et nous mettrons tout en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés. « , a-t-il ajouté.
Pour rappel, mis à part le carton réalisé aux JIOI, les badistes s’étaient illustrés lors des Internationaux de Maurice au mois de juin ou encore à l’Inter-Island Team Event au mois de novembre. Sans oublier les deux titres de championnes d’Afrique obtenues en simple dames et en équipe mixte au Congo-Brazzaville par Kate Foo Kune. La reine d’Afrique s’est aussi distinguée en remportant la victoire l’année dernière aux Internationaux de Zambie et a participé à de nombreux tournoi à l’étranger dans sa quête d’une qualification olympique. Elle est d’ailleurs bien placée pour se rendre à Rio (Brésil) l’année prochaine.
Aux 11es Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville, cela faisait 15 ans que la sélection n’avait pas remporté le plus précieux métal dans la compétition par équipes. Elle a rectifié le tir en ramenant l’or et aussi l’argent en double dames et le bronze en simple dames. Sans oublier les Championnats d’Afrique des -15 ans en Égypte (avril) avec deux médailles en or (double hommes et par équipes) et 3 d’argent. Raj Gaya, vice-président,  s’est, quant à lui, appesanti sur le calendrier 2016.
Les choses sérieuses débutent au mois de février
« Les meilleurs badistes de Maurice seront en action dès le mois de février du 11 au 14 avec les Internationaux de Maurice mais c’est bel et bien la Thomas & Uber Cup qui polarisera l’attention. C’est une étape de qualification continentale en vue de la grande finale prévue au mois de mai en Chine », a indiqué Raj Gaya qui soutient que « nous avons suffisament de chance de nous qualifier pour la finale en Chine. Les vainqueurs masculin et féminin représenteront alors le continent africain à cette compétition ». À titre d’information, la Thomas & Uber Cup demeure les Championnats du monde de badminton par équipes masculines et féminines. Au mois de juin, nous aurons droit aux Internationaux de Maurice tandis qu’un mois plus tard, ce sont les Championnats d’Afrique des -19 ans qui polariseront l’attention. « Il est fort possible que les Championnats d’Afrique scolaires se tiennent au Kenya cette année », a renchéri l’homme à tout faire de l’AMB.
Bashir Mungroo a tenu à préciser que la formation ne sera pas en reste puisque l’objectif prioritaire est de mettre en place des centres un peu partout dans l’île. D’ailleurs, le Directeur Technique National (DTN), Annas Jauhari s’y attellera à la tâche. « Il se rendra dans les établissements scolaires en compagnie de Sahir Edoo et effectueront des démonstrations pendant la période de pause ». Le comité directif de l’AMB aura d’ailleurs une réunion lundi avec le DTN pour discuter de la marche à suivre et prendre connaissance de son programme. « Tout est sous contrôle quant aux termes de son contrat. Nous sommes sur la bonne voie », a poursuivi Raj Gaya. Arrivé au mois de mai 2015 à Maurice, Annas Jauhari a été impressionnant depuis son arrivée, lui qui a guidé la sélection mauricienne tout au long de l’année. Le parcours de Kate Foo Kune sera également suivi avec attention. En quête d’une qualification olympique, elle est à 90 % certaine de prendre part aux JO au Brésil. Les feux sont aux verts pour l’AMB qui devra maintenant confirmer son ascension vers les sommets.