C’est pratiquement dans la poche pour la badiste mauricienne, Kate Foo Kune (24 ans) qui a déjà un pied et quatre orteils à Rio, elle qui est virtuellement assurée d’une qualification en simple dames aux prochains Jeux Olympiques (5-21 août). Classée 63e mondiale au Badminton World Federation (BWF) et 62e dans la course à la qualification, compte actuellement 23,748 points au classement, elle qui demeure hors de portée de ses deux principales adversaires, la Nigériane Grace Gabriel et l’Égyptienne Hadia Hosny.
La championne d’Afrique en titre est sur le point d’atteindre son objectif. En effet, engagée dernièrement aux Internationaux des Pays-Bas à Wateringen (21-24 avril), dernier tournoi de qualification, classée dans la catégorie International Series, elle s’est inclinée d’entrée face à la gagnante, l’Allemande Yvonne Li, une badiste de 17 ans, 15-21 et 14-21 en 28 minutes de jeu. À noter que cette dernière est classée 223e mondiale. Yvonne Li a dominé en quarts de finale la Belge Flore Vandenhoucke pour ensuite prendre la mesure de la Danoise Mia Blichfedlt en demie et de la grande favorite Mette Poulsen(21-18, 21-18), du Danemark également en finale après 36 minutes.
Kate Foo Kune, tête de série no 2, peut toutefois se consoler car elle sera fixée aujourd’hui ou demain officiellement de sa sélection. Il se pourrait qu’elle demeure la seule qualifiée africaine du simple dames par voie directe au classement mondial. C’est la dernière ligne droite pour notre compatriote qui s’attaquera à la phase finale de l’Uber Cup qui aura lieu en Chine (Kunshan) du 15 au 22 mai.  Évoluant au sein du club français Issy-les-Moulineaux, Kate Foo Kune, participera aussi aux finales des play-offs de France par équipes des clubs. À titre d’information, Grace Gabriel est positionnée à la 80e BWF (20, 146 pts) et 78e à la Race to Rio au 21 avril 2016 alors qu’Hadia Hosny est classée 82e BWF et 80e à la Race to Rio avec 20,003 pts.