Le chemin vers la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio est semé d’embûches et ce n’est pas la badiste Kate Foo Kune qui viendra nous dire le contraire. Mais force est de constater que le ticket pour le Brésil en août prochain n’est pas bien loin pour la numéro 1 d’Afrique, qui enchaîne les tournois à l’étranger. Pourtant, sa participation au Yonex All England Open (Birmingham), évènement classé dans la catégorie des Superseries Premier sur le calendrier de la Badminton World Federation (BWF), a tourné court en Angleterre. En effet, notre compatriote a été éliminée dès le premier tour  de qualification en simple dames face à l’Allemande d’origine Biélorusse Olga Konon, une adversaire qu’elle connaît très bien. Kate Foo Kune a perdu le premier set 18-21 avant de s’écrouler 9-21 dans la deuxième manche en 28 minutes de jeu. Toutefois, l’Allemande est classée no 3 et 36e mondiale contrairement à la Mauricienne, 69e place mondiale. Un fossé qui a eu raison d’elle.
À noter que le classement mondial de Kate Foo Kune ne lui permettait pas de se placer directement dans le tableau final du tournoi où seules les 32 meilleures joueuses du monde étaient admises. C’est dire du niveau de la compétition qui a débuté mardi dernier et qui connaîtra son dénouement aujourd’hui. D’autant qu’Olga Konon n’est pas la première venue puisqu’elle s’est distinguée à plusieurs reprises en 2015 en décrochant notamment le titre de l’Irish Open et en alignant trois victoires aux Internationaux d’Italie, aux Masters de Suède et à l’Open d’Autriche. Elle a également été finaliste de l’Open de Suisse. C’est une badiste réputée pour sa rapidité et son jeu très offensif. Elle a aussi pris part aux JO de 2008 en Chine, se faisant battre en 16es de finale par la Chinoise Xie Xinfang qui allait par la suite s’adjuger la médaille d’argent. Kate Foo Kune n’a donc pas à rougir de cette défaite.
L’Égyptienne Hadia Hosny, 85e mondiale, et concurrente de la Mauricienne ‘on road to Rio’ a aussi été sortie au premier tour par la Tchèque Kristina Gavnholy (41e BWF), 21-14 et 21-19. Elle est toujours dans la course à la qualification mais la Mauricienne sera très difficile à rattraper, comptant plus de 3000 points d’avance au classement mondial devant Hosny et la Nigériane Grace Gabriel. Elle a aussi été beaucoup plus régulière, avec de meilleurs résultats que ses deux adversaires, que ce soit en Afrique ou ailleurs.