Des habitants de Vyde Lane, à Bain-Boeuf, ne savent plus à quel saint se vouer pour faire entendre leurs doléances. Une tournée dans la localité laisse comprendre que ce hameau, coincé entre Pereybère et Cap-Malheureux, a été abandonné par les autorités. Veena, qui est venue s’installer dans cette localité il n’y a pas longtemps, raconte : « Cela fait plus d’un mois qu’une eau boueuse provenant d’un drain nous oblige à faire un détour avant qu’on puisse avoir accès à la route principale. Nous ne savons plus à qui nous confier. La situation s’est compliquée davantage avec les pluies torrentielles », explique-t-elle.

D’autres habitants se plaignent, eux, des voisins « qui jettent sans vergogne leurs ordures sur les terrains en friche ». David, qui réside dans la région, explique : « Cette pratique peu respectueuse de l’environnement ne peut plus durer car elle encourage la prolifération de rats et de chiens errants. » Il partage l’avis de ceux qui insistent pour que les autorités retracent l’identité des propriétaires qui négligent leurs terrains. « Les autorités doivent réagir. Cette situation ne peut plus durer. Elles doivent leur servir une mise en demeure en leur intimant l’ordre d’entretenir leurs propriétés. »

Autre préoccupation des habitants : l’absence de trottoirs sur une bonne partie de la route principale entre Pereybère et Cap-Malheureux. « Les automobilistes et motocyclistes roulent à tombeau ouvert à n’importe quelle heure de la journée. Nous sommes constamment exposés aux risques d’accident, d’autant plus que c’est une région très fréquentée, surtout pendant le week-end », observe Stéphane, un commerçant qui opère à Pereybère depuis de longues années