BALACLAVA - REVENDICATION MAURICIENNE SUR LES CHAGOS : Pravind Jugnauth remercie l'UA pour sa « solidarité » avec Maurice

  • Le Premier ministre souhaite que la plateforme économique africaine se réunisse à Maurice l'an prochain à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance
  • Pravind Jugnauth plaide pour la concrétisation du Continental Free Trade Area

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui procédait ce matin à l'ouverture de la plateforme économique africaine, a profité de l'occasion pour remercier l'Union africaine (UA) pour sa « solidarité » avec Maurice concernant ses revendications sur les Chagos. Il a également souhaité que la plateforme économique africaine, qui réunit des chefs d'États et de gouvernement ainsi que des représentants du secteur privé, se rencontre à nouveau à Maurice l'année prochaine en marge de la célébration du jubilé de l'indépendance de Maurice. Il a aussi plaidé pour la concrétisation de la Continental Free Trade Area en Afrique.
La salle de conférences de l'hôtel Westin Turtle avait pour l'occasion ce matin été transformée, aux couleurs de l'Afrique, en une retraite pour les participants de la Plateforme économique africaine. La salle a été spécialement aménagée et décorée. Un écran géant dominait la salle avec des projections d'images comprenant des paysages africains, des animaux sauvages ainsi que des plaines et des montagnes, pour se fixer finalement sur une belle vue de la montagne du Morne, qui dominera toute la conférence.
Le mot d'ordre des organisateurs était de laisser tomber cravates et vestons afin d'adopter une tenue relaxe et colorée. « Il faut que vous soyez à l'aise, à l'exemple du président Mugabe », insiste la personne agissant comme maître de cérémonie.
C'est donc après avoir enlevé son veston que le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, s'est adressé au parterre d'invités, comprenant une douzaine de présidents et de Premier ministre, de ministres et de délégués des différents pays membres de l'UA. Le Premier ministre a rappelé que la réunion de l'AEP s'inscrivait dans la philosophie initiée lors de la célébration du 50e anniversaire de l'Organisation de l'unité africaine, en 2013, préconisant “an integrated, prosperous and peaceful Africa, driven by its own citizens and representing a dynamic force in the global arena”. Cet idéal était contenu dans l'agenda 2063, qui met l'accent sur l'intégration de l'Afrique, sur le bien être et la prospérité des Africains et la possibilité pour les femmes et les jeunes en particulier de réaliser pleinement leur potentiel.
Il a rendu un hommage à tous les dirigeants africains militant pour la préservation de la démocratie, comme cela a été le cas pour les pays voisins de la Gambie cette année. Il s'est également réjoui de la solidarité de l'UA vis-à-vis de Maurice. « Mauritius was equally proud this year when the African Union unanimously adopted a resolution at the 28th African Union Summit in January 2017, to express its solidarity with Mauritius for not being able to exercise its full sovereignty over its territory as the Chagos Archipelago remains under the occupation of the former colonial power and support the “request for an advisory opinion of the International Court of Justice on the legal consequences of the separation of the Chagos Archipelago from Mauritius in 1965” and that has been included, in fact, in the agenda of the 71st Session of the United Nations General Assembly and, I must say that action is likely to be taken in June 2017 », a-t-il dit.
Pravind Jugnauth a aussi insisté sur la nécessité d'utiliser le “Make Across Africa” pour motiver les pays africains afin de créer un marché dynamique. Selon lui, « après avoir connu l'indépendance politique, il est temps que l'Afrique travaille pour son indépendance économique ». Et de poursuivre : « It is also my firm belief, that the Continental Free Trade Area which we have pledged to establish can create a single and receptive African market for African goods and services. »
« C'est seulement lorsque l'Afrique sera solidaire que “Making across Africa” et que le marché africain deviendra une réalité », a-t-il soutenu. Il a terminé son invention en rendant hommage à la présidente sortante de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui a contribué à la création de la Plateforme économique africaine. Il a souhaité que Maurice puisse accueillir la prochaine réunion de l'AEP l'année prochaine à l'occasion de la célébration du 50e anniversaire de l'accession de Maurice à l'indépendance.