BANQUE DE MAURICE—PREMIER SEMESTRE 2017: Le FDI progresse à Rs 9,7 milliards (+22,2%)

L’immobilier attire le gros du montant ; le Luxembourg, première source d’investissements

Les investissements directs étrangers (FDI) sont en croissance. Pour le premier semestre de 2017, Maurice a attiré un montant total de Rs 9,7 milliards, soit environ Rs 1,8 milliard de plus (+22,2%) que pour la période correspondante de 2016. L’immobilier a été le plus gros bénéficiaire de ces investissements, alors que le Luxembourg s’est classé premier au niveau des sources de FDI.
Selon le dernier relevé publié hier par la Banque de Maurice, sur les Rs 9,7 milliards d’investissements directs étrangers enregistrés pour la période de janvier à juin 2017, Rs 5,3 milliards (environ 55 %) sont allés au secteur immobilier. Dans ce même secteur, ce sont les projets IRS (Integrated Resort Scheme), RES (Real Estate Scheme), IHS (Invest Hotel Scheme) et PDS (Property Development Scheme) qui ont attiré le gros du montant, soit Rs 3,1 milliards. Les investissements directs étrangers dans l’immobilier sont en hausse comparativement au premier semestre 2016 (Rs 5 milliards). Les premiers six mois de 2015 avaient été marqués par des investissements de l’ordre de Rs 4 milliards dans ce même secteur.
Les données de la banque centrale indiquent également une progression importante du FDI dans le secteur des services financiers, le montant enregistré pour la première moitié de l’année s’élève à Rs 3,1 milliards contre Rs 2 milliards pour le premier semestre 2016. Un accroissement du FDI dans le secteur de la construction est aussi noté, le montant passant de Rs 7 millions à Rs 507 millions. Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration améliore sa performance semestrielle avec des investissements de Rs 316 millions contre Rs 92 millions pour les six mois correspondants de 2016. En revanche, la valeur du FDI dans le secteur manufacturier a accusé une forte baisse, passant de Rs 497 millions à Rs 101 millions.
Le Luxembourg a grimpé à la première place des sources d’investissements directs, affichant un montant de Rs 3,2 milliards contre seulement Rs 30 millions pour le premier semestre de l’année écoulée. La France s’est retrouvée à la deuxième place avec Rs 2,5 milliards, en légère progression par rapport au montant enregistré en 2016 (Rs 2,3 milliards). Les investissements sud-africains demeurent stables autour de Rs 1,1 milliard, tandis qu’on observe un repli du côté de la Chine (de Rs 1,9 milliard à Rs 576 millions), des Émirats Arabes Unis (de Rs 743 millions à Rs 386 millions) et du Royaume-Uni (de Rs 392 millions à Rs 319 millions).
Présentant un bilan du FDI pour les quatre dernières années financières, la BoM indique qu’en 2016-2017, Maurice a reçu un montant de Rs 15,4 milliards contre Rs 12,9 milliards en 2015-2016, Rs 11 milliards en 2014-2015 et Rs 12,7 milliards en 2013-2014. Le secteur immobilier a été le principal bénéficiaire de ces investissements avec un montant de Rs 10,3 milliards en 2016-2017 (Rs 9,1 milliards pour la précédente année financière), suivi du secteur financier (Rs 3,3 milliards en 2016-2017). Quant aux sources de FDI, la France a occupé la tête du classement en 2016-2017 avec Rs 4,7 milliards devant le Luxembourg (Rs 3,4 milliards) et l’Afrique du Sud (Rs 2 milliards).
Pour ce qui est des investissements directs effectués par des entreprises mauriciennes à l’étranger, le relevé du premier semestre 2017 indique un montant de Rs 1,2 milliard, soit plus ou moins le même que celui enregistré pour le premier semestre 2016. Les investisseurs mauriciens ont privilégié le secteur des services financiers (Rs 722 millions) et les activités immobilières (Rs 266 millions). Le Kenya a été le plus gros bénéficiaire du FDI local avec un montant de Rs 708 millions contre Rs 53 millions pour les six premiers mois de 2016. La France est loin derrière avec Rs 154 millions, mais réalise quand même une forte progression par rapport à sa performance (Rs 10 millions) du semestre correspondant de l’année dernière.
S’agissant des investissements totaux faits par les entreprises mauriciennes en 2016-2017, ils se chiffrent à Rs 1,8 milliard, en baisse par rapport aux Rs 2,7 milliards de 2015-2016. Le continent africain a été le plus ciblé par les investisseurs locaux, attirant Rs 1,6 milliard en 2015-2016 et Rs 915 millions en 2016-2017.