Défaite de l’ASPL 2000 1-0 face à La Cure Sylvester. Le leader cède ainsi la tête de la BMPL au Pamplemousses SC, tombeur (4-3) d’un CSSC combatif. Les Sylvesters passent eux de la troisième à la deuxième place, à deux points des Nordistes, qui pointent à 20 unités après huit journées.
Réduite à dix à la 73e minute de jeu, La Cure Sylvester a malgré tout fait le bonheur de ses fans en dominant l’ASPL 2000 sur le plus petit score, hier au stade St François Xavier. Le succès des hommes de Richard Achille est venu de Fabrice Li Tien Kee, qui a trompé Kinsley Léopold du point réparateur à la 33e minute.
C’est surtout porté par ses supporteurs que La Cure a résisté aux assauts de son rival. « On leur doit un grand merci », souriait Richard Achille après la rencontre. C’est au son des « Allez La Cure ! » que les coéquipiers de Li Tien Kee ont abordé la rencontre. Il faut dire qu’en face, l’ASPL 2000, consciente de l’enjeu, voulait mettre toutes les chances de son côté. « Nous étions un peu trop crispés », analyse après coup Sakoor Boodhun.
Mais voilà, sans Andry Lalaina dans l’entrejeu, la créativité ne fut pas le point fort des Port-Louisiens. Une équation que La Cure avait compris, puisqu’elle envoyait dès le coup d’envoi une première alerte, sans danger toutefois. Les troupes de Ludovic Lafoudre, promu capitaine pour cette rencontre, s’en iront tout de suite après à l’assaut des cages de Yannick Macoa, avec un coup franc d’Olivier Andrisoa, repoussé par la défense des rouge et blanc.
Les deux équipes se plongent dans un round d’observation, jusqu’à la 33e minute. Les Sylvesters partent à l’assaut de la cage de Léopold. Koffi Koblan surgit pour contrer. S’ensuit une faute de main, sanctionnée par un penalty. Li Tien Kee se chargera de donner l’avantage à son équipe. « Ce n’était pas un match facile. Il faut féliciter l’ASPL 2000 pour son courage », souligne Richard Achille.
De retour de la pause, l’ASPL 2000 prend en main les opérations. Quelques percées, ici et là, illuminent la rencontre, à l’image de cette tête de Bruno Ravina (53e), bien captée par Macoa. On joue la 55e minute, lorsque Bernard Jubeau commet une faute sur William Site Taphu dans la surface de réparation. Ce dernier bute sur un Macoa touché impérial.
« C’était le tournant du match. Nous avons eu un penalty, nous l’avons raté. Et c’est notre première défaite au stade St François Xavier », concède Sakoor Boodhun. Enhardis, les Sylvesters reprennent quelque peu la main sur la rencontre. Ce regain de confiance se concrétisera par une action menée par Li Tien Kee, qui offre la balle du break à Kevin Calou. Léopold, battu, voit cependant le ballon passer à côté de ses buts (64e).
La rencontre a été marquée par l’expulsion de Jiovanni Jubeau, déjà averti pour avoir provoqué le penalty manqué de l’ASPL 2000. Ce dernier, récalcitrant devant l’arbitre, écopera d’un rouge à la 73e. L’ASPL 2000, en surnombre, profite de cette aubaine en pilonnant la défense de corners et de tirs. Jonathan Ernest fait parler sa finesse technique en brossant un tir, le dernier, qui passe juste à côté des buts de Macoa (86e).
« Nous avons su nous organiser, même si nous avons perdu un joueur. C’est vrai que nous avons eu quelques frayeurs, mais ça s’est bien passé malgré tout », affirme Richard Achille. Du côté de l’ASPL 2000, on savait que les choses seraient difficiles. « Ce derby n’a pas été facile. Je dois d’ailleurs féliciter La Cure Sylvester pour son succès », conclut Sakoor Boodhun.