La 29e journée de la Barclays Mauritius Premier League se poursuit demain avec comme tête d’affiche la rencontre mettant aux prises le Pamplemousses SC et le Cercle de Joachim, au stade Anjalay. Un duel à suivre dans la mesure où les deux équipes connaissent un regain de confiance dans leur jeu. Pendant ce temps, l’ASPL 2000 se rendra au stade Germain-Comarmond pour affronter l’avant-dernier du classement, le Chamarel SC.
La rencontre s’annonce compliquée tant pour Pamplemousses que pour Joachim. Les deux formations restent sur une victoire chacune, contre l’AS Rivière du Rempart et La Cure Sylvester respectivement. Mais en même temps, cette situation est relative, les deux équipes vaincues passant par des moments difficiles.
Et pourtant, sans le paraître, c’est un véritable match à enjeu autant pour les Nordistes que pour les Curepipiens. Pamplemousses compte déjà 15 points de retard sur l’ASPL 2000. Autant dire un gouffre. Mais trois points lui permettrait de se rapprocher un peu du leader.
Par contre, l’enjeu pour le Cercle de Joachim est bien plus réaliste. Seulement cinq points séparent les Curepipiens des Sylvesters. Une victoire ramènerait les champions en titre à deux points, et donc un peu plus près du podium, et redorerait leur blason.
Dans le même temps, l’ASPL 2000 tentera de maintenir sa marche victorieuse au stade Germain Comarmond. Certes, Chamarel se trouve dans la one rouge, mais les coéquipiers de Fofo Akakpo peuvent, dans un bon jour, créer la surprise. Le Pamplemousses SC en sait quelque.
Mais l’ASPL 2000 possède à ce stade les meilleurs arguments pour contrer Chamarel. Une défense bien articulée autour des frères Vincent, Emmanuel et Jovanni, un milieu de terrain qui ratisse tout, et un secteur offensif qui tourne à plein régime : Sakoor Boodhun a su trouver le bon dosage, se permettant même le luxe de faire tourner son banc et pouvant même, de temps en temps, se passer des services de son maître à jouer, Andry Lalaina.
Mais Chamarel pourrait évidemment tirer son épingle du jeu, à condition de bien négocier son match. Et trois points, dans sa situation, pourrait l’éloigner de la zone rouge, d’où Chamarel SC s’était extirpé à un moment. Il a fallu qu’un joueur inéligible soit aligné pour que les vert et jaune ne replongent à l’avant-dernière place.
L’AS Quatre-Bornes, troisième du classement, se rend dans l’antre du CSSC au stade George V. Match facile pour les Quatre-Bornais ? Pas vraiment, surtout quand on sait que les Curepipiens sont capables de tenir tête aux grosses pointures. Mais l’AS Quatre-Bornes reste dans une bonne dynamique, malgré un contretemps contre l’ASPL 2000 il y a une semaine. D’autant que la défense quatre-bornaise est la deuxième dans sa catégorie avec 25 buts encaissés, seulement dépassée par celle de l’ASPL 2000 et ses 18 buts pris.
La Cure Sylvester, quatrième, accueillera au stade St François Xavier le Petite Rivière Noire FC. Les Sylvesters possèdent là l’occasion de se ressaisir, surtout qu’ils évoluent devant leur public. Maintenant, ont-ils les ressources nécessaires pour y parvenir ? Quant au PRNFC, qui vient de s’attacher les services de Fidy Rasoanaivo, le moment est venu de montrer qu’il vaut un peu mieux qu’une sixième place.
La rencontre entre GRSE Wanderers et l’AS Rivière du Rempart au stade Guy-Rozemont a quant à elle été reportée à lundi.