BASKET-BALL : Charity Shield, le Real envoie un message

Le Real de Port-Louis a remporté samedi le Charity Shield, qui donne traditionnellement le coup d'envoi de la saison de basket-ball, en dominant 60-51 les Mahebourg Flippers, champions de Maurice en titre. Les vice-champions de Maurice n'ont jamais été inquiétés pendant la rencontre.
« Une victoire est bonne à prendre, mais il y a encore du travail à faire pour progresser », estime Neva Vadiveloo, l'entraîneur port-louisien. En fait, cette rencontre était l'occasion pour le technicien d'effectuer quelques petits réglages et de tester les nouveaux venus.
Le Real a en effet recruté Gansham Heerah, en provenance d'Attila, Fabrice Ho Pive (EDB Cassis), Jean-Marc Virgile (EDB Cassis) et Ghislain Fanny (Attila) à l'intersaison. « Cela nous  a permis de voir le volume de travail à effectuer pour retrouver le titre de champion », commentait encore l'entraîneur.
Pour en revenir au match, les Port-Louisiens ont contrôlé la rencontre de bout en bout. Ainsi, dès le premier quart, ils frappent fort (17-10), avant de récidiver 13-10 en deuxième tranche. Résultat : ils mènent alors de 10 points (30-20) à la mi-temps. De retour de la pause, ils font une nouvelle fois preuve d'une grande adresse, avec 22 points marqués, portant leur total à 52, alors que les Mahébourgeois atteignent à peine les 42 points (22-12).
Ce n'est qu'en fin de partie qu'on verra un regain d'énergie de la part des Flippers, qui marqueront 19 points, tandis que le Real connaîtra une baisse de régime avec seulement 8 points marqués. Mais c'était trop tard. Les neuf points d'avance du Real étaient un obstacle insurmontable pour les Flippers.
Cependant, il convient de noter que les Mahébourgeois ont remporté leur première sortie en Super League lundi dernier, contre Vuillemin. Une rencontre qui s'est terminée sur le score de 58-38 pour les protégés de Pascal Prayag, qui n'ont jamais vu leur suprématie contestée.
De son côté, le Real a lui aussi entamé sa campagne 2015-16 sur de bonnes bases. Contre une équipe des Vikings qui jouait son va-tout, les coéquipiers de Thierry Julie n'ont rien laissé au hasard pour s'imposer 78-31. « Nous n'avons qu'un objectif : redevenir champions. Nous savons déjà ce qu'il nous faut faire », souligne Neva Vadiveloo. Les autres équipes sont prévenues.