BASKET-BALL : Jean-Paul Rebatet poussé vers la sortie

Jean-Paul Rebatet n’aura pas tenu longtemps en tant que directeur technique national (DTN) de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB). Le Français, qui s’est rendu en France pour des vacances, n’a pas vu son contrat renouvelé par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).
Ce que lui reprochent les officiers du MJS ? Une insuffisance de résultats. « Si on regarde le parcours de la sélection féminine aux Jeux de la Francophonie, on est en droit de se poser des questions », estime une source au sein du MJS, l’ancien employeur de Jean-Paul Rebatet. En fait, le reproche va plus loin que la simple absence de résultats, à en croire ce haut cadre du MJS. « Il avait une liste de tâches à accomplir. À son arrivée, le Français devait mettre sur pied des structures pour assurer le développement et la promotion du basket-ball. Mais rien n’a été fait. »
Pourtant, la FMBB se défend. « Jean-Paul Rebatet a commencé à travailler dans les régions, avec un centre technique régional à Port-Louis et un autre à Curepipe », avance un membre du comité directeur de la FMBB. Sauf que ce serait surtout les échecs aux compétitions internationales, dont les Jeux de la Francophonie en juillet dernier en Côte d’Ivoire, qui aurait provoqué le renvoi du Français. « Les Mauriciennes ont tellement mal joué qu’elles ont reçu des ballons en cadeau pour pratiquer leurs lancers. »
En outre, la mauvaise performance de la sélection féminine aurait fait du tort à Maurice. « Il nous disait constamment que l’équipe serait prête. Mais on a constaté le contraire une fois en Côte d’Ivoire. On a vu un échec total aux Jeux de la Francophonie. »
Dans la foulée, ce haut cadre du MJS indique que les rapports qui sont parvenus au 8e étage du Citadelle Mall n’étaient pas favorables. « Il ne faisait pas le boulot pour lequel il était payé. » Mais la FMBB défend bec et ongles son DTN. « Dans un premier temps, il a mis sur pied le centre de Rodrigues », rappelle un autre membre du comité directeur. Ensuite, c’est encore Jean-Paul Rebatet qui permet le déplacement de toute la sélection U16 en France, en amont de la CAN U16 en juillet dernier. « Et on vient dire qu’il n’a pas fait son travail ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. »
Mais le MJS ne lâche pas prise et se veut encore une fois critique envers la FMBB. « Ils ont eu trois DTN en trois ans. Comment se fait-il que les choses tournent mal aussi pour le basket-ball ? Il y a des questions à se poser », déplore notre interlocuteur.