La 8e journée du championnat national de basket-ball a connu une fin amère. Le match Real-EDB a dû être arrêté à cause des altercations entre les basketteurs, tandis que la rencontre Hammers-Flippers a été renvoyée pour le 15 décembre prochain, le parquet étant glissant et humide. Aujourd’hui en ouverture de la 9e journée, Les Vikings de Port-Louis affrontent les Hammers de Rivière du Rempart. Puis suivra la rencontre Mahebourg Flippers-Roche-Bois Warriors.
Place à la 9e journée du championnat national de basket-ball. Le match opposant les Mahebourg Flippers (3e) aux Roche- Bois Warriors (2e) s’annonce explosif. Deux points séparent les deux formations au classement après 7 journées de compétition.  Une victoire permettrait aux Roche-Bois Warriors (13 pts) de ravir le commandement au leader, le Real (14 pts). Au cas contraire, les champions en titre, les Mahebourgs Flippers (11 pts) reviendront  à égalité de points avec son adversaire du jour. Ainsi, ce duel s’annonce décisif pour la suite de la compétition. L’équipe de Roche-Bois qui vit un très bon début de saison avec six victoires en sept sorties, ne doit pas être pris à la légère. Elle voudra jouer un mauvais tour aux champions en titre et ils ont les qualités pour le faire.
Pascal Prayag, l’entraîneur-joueur des Flippers, est conscient qu’il va falloir se battre  pour la victoire. Toutefois, il espère un effort supplémentaire de la part de ses joueurs, puisque ces derniers ne s’entraînent pas depuis deux semaines, leur terrain à Mahébourg étant en rénovation. « J’aurais voulu mieux préparer ce match, car il est très important. Roche-Bois est une solide équipe difficile à manier. Mais on fera avec les moyens du bord, on y va pour jouer notre basket-ball habituel. Cette confrontation sera chaud  », prévoit Pascal Prayag. Dans l’autre rencontre au programme, les Vikings de Port-Louis affrontent les Hammers de Rivière du Rempart. Ce jeudi en match de clôture de la 9e journée, l’École de basket de Cassis sera aux prises avec les Vuillemin Soldiers.
Real-EDB vire au match de boxe
Le Real qui aurait dû terminer son dernier match de l’année 2015 en sourire en attendant de connaître ses prochains adversaires à la reprise du championnat en janvier prochain, est rentré chez lui crispé et révolté. Alors qu’il dominait son adversaire 37-32, le match, arrivé au troisième quart-temps, a dû être stoppé par l’arbitre à cause des vives tensions entre les joueurs des deux camps. Cela après que Joël Pascal de l’EDB eut asséné un coup de poing au visage de Jonathan Jules du Real cassant deux de ses dents. Selon nos recoupements d’informations, le basketteur de Cassis n’a pu garder son sang-froid après avoir reçu un coup de coude de Jonathan Jules dans l’action de jeu. L’affaire sera appelée devant le comité technique ce mardi.