Madagascar a été couronné champions de la COSAFA Cup avec une belle victoire de 9 buts à 4 hier contre le Malawi à Roche Caïman aux Seychelles. Les Malgaches étaient les favoris pour remporter ce premier tournoi et ils ne nous ont pas déçu. Comme un symbole, c’est le capitaine Tianasoa Rabeasimbola qui a ouvert le score pour les Malgaches.
Les Malgaches étaient trop forts pour les Malawites. Mais ces derniers ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser par l’intermédiaire de Festus Chikwega (1-1). Les joueurs du Français Claude Barrabe sont par la suite montés en régime et ont inscrit deux buts, coup sur coup par l’intermédiaire de Flavien Razafimahatratra et Tokiniaina Randriamampandry, portant leur avance à 3-1.
Julio Ratsimarinala a par la suite porté le score à 4 buts à 1 juste avant la pause. Dans le deuxième tiers temps, les Malgaches, euphoriques, prirent une avance encore plus confortable (5-1) suite à une réalisation signée Anderson Rakotosoa.
Flavien a frappé ensuite par deux fois pour réaliser le coup du chapeau avec notamment un raid solitaire qu’il allait conclure en beauté, prenant à défaut le gardien Bothwell Saka (7-1). Vanacio Malunga réduisit l’écart à 2-7 et son coéquipier James Chikoka en fit de même pour ramener les Malawites à 3-7. Dans le dernier tiers temps, Tokiniaina réalisa un doublé (8-3) pour ensuite s’adjuger lui aussi un beau triplé sur un coup franc magistralement tiré, score final 9-3. Le but de Chikwega (9-4) en fin de partie ni changera rien car les Malgaches étaient déjà dans une ambiance festive avec leurs fans qui avaient fait le déplacement en grand nombre.
L’entraîneur de l’équipe malgache, Claude Barrabe a expliqué comment sa stratégie tactique s’est avérée payante pour remporter ce titre. « Nous avions prévu de contrecarrer leurs attaquants en stoppant leur principal arme offensive en la personne de Chikwega. Globalement, je dirais que nous méritions de gagner ce titre car nous étions meilleurs. Je voudrais féliciter le gouvernement malgache qui a beaucoup investi dans la préparation de cette équipe », fait ressortir le coach français. Quant à l’entraîneur du Malawi Steven Gondwe, fair-play, il a reconnu la supériorité de son adversaire, hier.
« Nos adversaires ont  bien joué et nous tenons à les féliciter. Nous sommes convaincus que nous avons fait du bon boulot mais cela n’a pas été suffisant. C’est frustrant mais nous avons gagné en experience », estime-t-il. Par ailleurs, le club Emirati d’Al-Ahli a terminé troisième après avoir pris la mesure de la sélection mauricienne sur le score de 7 buts à 3. Les protégés d’Eddy Rose ne rentreront donc pas au pays avec une médaille, se contentant de la quatrième place juste devant le pays organisateur (Seychelles) qui a dominé l’Afrique du Sud sur le plus petit score qui soit pour prendre la cinquième place.