La paire composée de Nicolas Laurette et Stéphane Moonisamy s’est démarquée de ses sujets à l’issue de deux autres tournois de beach volley disputés le week-end dernier à Flic-en-Flac.
Avec désormais vingt points à son actif, Laurette-Moonisamy se trouve en position de force pour défendre les couleurs mauriciennes au tournoi continental qualificatif pour les Jeux Olympiques de Londres. Pour rappel, ce tournoi qualificatif se déroulera à Maurice, plus précisément à Villas Caroline, du 13 au 15 avril.
Si Nicolas Laurette et Stéphane Moonisamy se retrouvent en ballottage favorable avec six points d’avance sur leurs principaux rivaux, la lutte pour le second visa fait rage. Valeur actuelle, les paires Gino Sophie-Éric Louise et Gilbert Richard-Olivier Harel se retrouvent à égalité avec quatorze points et devront être départagées au cours des trois dernières étapes qualificatives.
Par contre, la situation est nettement plus délicate pour la paire Gilbert Alfred-Olivier Alfred, qui ne possède que neuf points, alors qu’elle était une des favorites de la compétition. Elle se retrouve ainsi au même niveau que la paire composée de Ronnie Auguste et du Malgache Andry Rakoto.
Lors de l’Independence Cup samedi dernier, dix équipes regroupées en deux poules étaient en action. Dans la poule A, Gilbert Richard-Olivier Harel a terminé à la première place en devançant les cousins Alfred au point-average. Les deux paires ayant enregistré trois victoires et une défaite. Du côté de la poule B, la paire Éric Louise-Gino Sophie s’est avérée supérieure en réalisant un sans-faute. D’ailleurs, elle avait pris le meilleur (21-19) de la paire Nicolas Laurette-Stephane Moonisamy lors du match au sommet de cette poule.
Reste qu’au cours des demi-finales croisées, cette dernière paire se rachetait en prenant le meilleur de celle composée de Richard et Harel sur le score de 21-17. De leur côté, Éric Louise et Gino Sophie s’imposaient assez nettement face aux cousins Alfred (21-14) pour accéder en finale. Une finale indécise jusqu’au bout et au cours de laquelle Laurette et Moonisamy renversaient cette fois la situation en leur faveur (21-19). La troisième place revenait à Richard et Harel, vainqueurs sur le score de 21-14.
Le lendemain, au cours de la Republic Cup, la finale opposait cette fois Laurette-Moonsamy à Richard-Harel. Les premiers nommés ont toutefois eu recours au tie-break pour signer un doublé. Une victoire finalement acquise sur le score de 15-10, 12-15 et 15-11. Au cours des demi-finales, la paire lauréate avait pris le meilleur de celle composée de Ronnie Auguste et d’Andry Rakoto (15-9 et 16-14), tandis que Richard et Harel avaient pris la mesure d’Eric Louise et de Gino Sophie (15-13 et 15-12).
Du côté féminin, la paire Prisca Seerungen-Charonne Le Chanu a également réalisé un doublé. Lors de l’Independence Cup, elle obtenait deux victoires aux dépens de la paire constituée de Vanessa Chellumben et Mélodie Mootoosamy. Soit 14-21, 21-18 et 15-10 dans un premier temps, puis 24-22 et 21-15 lors de la seconde sortie.
Au cours de la journée, deux autres paires, à savoir Rachel Christine-Priscilla Kelly et Heidi Bauda-Angélique Ramdoss, étaient au rendez-vous. Cette dernière paire parvenait en finale, mais ne pouvait contrecarrer les intentions de Prisca Seerungen et Charonne Le Chanu, qui s’imposaient sur le score de 15-13, 9-15 et 15-10.
Cette dernière paire a donc mis tous les atouts de son côté afin d’obtenir son visa pour le tournoi qualificatif prévu au Rwanda du 22 au 24 mai prochain. Elle pourrait ainsi rejoindre la paire Natacha Rigobert-Elodie Li Yuk Lo, qui poursuit de son côté sa préparation à l’étranger. À noter qu’un autre tournoi est prévu dimanche prochain à Villas Caroline.