Le choix a été finalisé quant aux deux paires qui défendront les couleurs mauriciennes au Nigeria du 11 au 18 avril. Vanessa Chellumben, Angélique Ramdoss, Maïta Bassy et Heidy Bauda seront ainsi en action lors du dernier tour de la Continental Cup de beach volley en vue des Jeux Olympiques de Rio. Elles seront accompagnées de Kaysee Teeroovengadum, secrétaire de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB), et de Reza Itoola, conseiller technique au niveau de la Confédération africaine de volley-ball.
Les paires mauriciennes pourront-elle rejoindre au palmarès celle composée de Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo en action aux derniers Jeux Olympiques tenus à Londres ? La tâche ne s’annonce guère aisée face à des équipes de calibre telles que l’Égypte et le Maroc. Les autres équipes en action sont celles du Nigeria, du Rwanda, du Kenya, du Mozambique, de la Sierra Leone, de la Gambie, du Ghana, de la Namibie et du Burkina Faso.
Un seul ticket pour Rio sera en jeu. Néanmoins, le choix s’est porté sur les deux meilleures paires ayant émergé à l’issue de la ligue nationale. Pour rappel, Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss avaient réalisé un sans-faute sur les quatre manches pour réaliser un total de 400 points. La paire Maïta Bassy-Heidy Bauda s’était de son côté retrouvée en deuxième position avec 290 points à son actif.
Au bout du compte, Angélique Ramdoss, d’origine malgache et mariée à un Mauricien, défendra les couleurs mauriciennes pour la première fois. Sa participation à cette compétition était en suspens, mais elle a finalement obtenu le feu vert, ayant désormais la nationalité mauricienne. Il est à noter que les présélectionnés ont suivi des séances d’entraînement à Flic-en-Flac depuis janvier et le mois dernier elles ont bénéficié de l’apport de l’Italien Carlo Verberti, qui était de passage dans l’île.
Par ailleurs, Maïta Bassy et Heidy Bauda ont signé une première en s’adjugeant la Republic Cup  dimanche dernier à Flic-en-Flac. En finale, elles ont pris le meilleur de la paire Vanessa Chellumben-Angélique Ramdoss sur le score de 5-15, 18-16 et 15-7.
Par contre, la hiérarchie a été respectée au niveau masculin avec le succès de Gilbert Alfred et Akash Doobraz. Vainqueur de la ligue nationale, cette paire a toutefois eu à s’employer à fond lors de la finale remportée au set décisif (15-13, 9-15 et 15-12) face à celle composée d’Evans Sauteur et Éric Louise. La troisième place est revenue au tandem Olivier Harel-Adam Augustin. Il est à noter que quinze paires masculines et huit du côté féminin avaient participé à cette compétition.