Beat The Retreat un cran au-dessus

Le sprinter champion de la seconde partie de la saison se nomme Beat The Retreat. Le cheval de Patrick Merven a été sans pitié pour ses adversaires et l’a emporté avec une facilité déconcertante. Cela fait longtemps qu’on n’a pas vu un cheval de sa trempe sur le sprint au Champ de Mars.
Beat The Retreat l’a emporté facilement. Son accélération a été foudroyante dans les derniers 100m et Prince Of Thieves n’y a vu que du feu. À la décharge de ce dernier, il faudrait souligner qu’il a trébuché au départ et s’est retrouvé plus en retrait que prévu. À bien voir, on croit que du côté de Gilbert Rousset une tactique avait été choisie pour que les deux engagés aient les meilleures chances de leur côté. Mais la faute de Prince Of Thieves est quelque part venue brouiller les cartes. Sinon, la monture de Donovan Dillon aurait pu offrir une meilleure résistance au petit champion de Patrick Merven.
Cela dit, Beat The Retreat a été d’une autre classe. Déjà, avant ses débuts, il n’était pas passé inaperçu et a réalisé une bonne entrée en matière. Lors de son succès, il avait démontré un très bon potentiel et, la semaine dernière à l’entraînement, il avait affolé les chronomètres en réalisant moins de 0'45 sur 800m. Samedi, il a réalisé moins de 0'35 sur les derniers 600m.
Pour en revenir à la course, il faudrait faire mention que l’absence d’un vrai meneur, ou plutôt le tirage au sort des lignes, avait rendu l’analyse de la course moins limpide. Mootahadee et Prince Of Thieves n’avaient pas hérité d’une très bonne ligne car ils étaient ceux qui étaient susceptibles de mener les opérations. Curieusement, c’est Charles Lytton qui a pointé en tête alors qu’on sait pertinemment qu’il n’est pas à l’aise dans la position tête et corde. Cédric Ségeon sur Ernie n’a pas insisté.
Finalement, c’est Mootahadee qui a pris les devants pour imposer un bon rythme à la course. Prince Of Thieves s’est rapproché vivement dans la descente pour se porter sur l’arrière-garde du meneur. Il paraissait alors plus facile que Mootahadee et Charles Lytton. Tandragee n’était pas mal placé, tout comme Ernie. Beat The Retreat attendait son heure en compagnie de One Cool Dude. Avant le dernier virage, Prince Of Thieves a attaqué, un peu trop tôt à notre avis, vu qu’il avait eu à surfaire un peu dans la partie initiale. Mais étant donné que Mootahadee n’allait plus, il ne pouvait pas vraiment attendre. Il a pointé le nez avant d’être dominé par Beat The Retreat.
One Cool Dude a bien terminé et a accroché la troisième place devant Ernie, qui a fait ce qu’il a pu. Tandragee a sans doute vu cette compétition plus dure car il ne s’est pas mal dépensé depuis le début de la saison. Charles Lytton a complètement cédé après avoir animé les premiers 300m. Mootahadee a montré ses limites comme on s’y attendait. Reim n’a pas été dans le coup.
Il faut féliciter tout l’entourage de Beat The Retreat pour ce beau succès et pour avoir trouver un cheval de cette trempe.

LES AUTRES COURSES
Les favoris font la loi

1. Malchanceux la semaine dernière, Shirish Narang a eu raison d’aligner Swinging Captain pour la deuxième semaine consécutive. Au bout de la ligne droite, il a laissé son plus proche poursuivant à plus de quatre longueurs. Swinging Captain aurait pu l’emporter de bout en bout si Gstaad n’avait pas insisté à son intérieur. Mais ce dernier a été sans accélération par la suite. La deuxième place est revenue à Newsman, qui a plutôt bien terminé, même si son jockey a perdu sa cravache en ligne droite. On a été quelque peu déçu de la prestation d’Al Hamd, qui était pourtant bien placé en troisième position. Il paraissait facile dans son action, mais a été sans accélération. New Golden Age n’a pas progressé comme on pouvait s’y attendre. Les autres n’ont pas eu une influence sur la course. À noter que Succession Plan a démarré avec plusieurs longueurs de retard.
2. Ioannis Poullis n’a pas attendu longtemps pour savourer son premier succès au Champ de Mars. Ocean Drive South s’est montré supérieur à Sierra Redwood. Le cavalier chypriote-grec a fait montre d’une belle maîtrise pour contrôler un cheval qui a tendance à verser à l’intérieur. A contrario de Dinesh Sooful, il n’a pas fait usage de la cravache et Ocean Drive South est parvenu à faire la différence. Sierra Redwood n’a pas à rougir de cette défaite. Il a eu tout en sa faveur, mais est tombé sur plus fort que lui. Bonne course de la part d’Aspara avec une troisième place. Varadiso avait fait illusion au début de la ligne droite, mais a manqué d’accélération. Masaar n’a pas eu le même rendement. Il s’était tranquillement placé dans le sillage de Sierra Redwood et a été inexistant dans l’emballage final.
3. Le résultat a été sans surprise. Après le retrait d’Argo Solo, il était difficile de croire que Lee’s Star pouvait être battu. Sa tâche a encore été facilitée quand Noah’s Ark a eu à s’employer pour essayer de déborder Wavebreaker, qui avait pris les devants. Le rythme s’est accéléré au début de la descente et on pouvait voir que Lee’s Star évoluait à son aise et que la victoire ne pourrait lui échapper. Parmi ses adversaires, il y avait Aware, qui n’était pas loin, mais qui devrait sortir le grand jeu. Il a accéléré, mais pas suffisamment pour faire mieux que troisième. Noah’s Ark a tout tenté à l’entrée de la ligne droite. Cependant, dès que Lee’s Star a pu être bien équilibré après avoir été intimidé par la cravache de Cédric Ségeon (Wavebreaker), il a bien allongé ses foulées pour l’emporter facilement. Rumbullion a été l’auteur d’une bonne fin de course, tout comme son compagnon de box Suzie’s Arrow, qui sera plus à son aise sur une distance rallongée.
4. Les chevaux cotés ont été à la fête lors de la première partie de la journée. Cela a été au tour de Do Be Snappy de l’emporter à l’issue d’un bon finish. Simon Jones avait pris la décision d’opter pour les œillères car son cheval a tendance à être trop en retrait. L’initiative a été louable dans le sens où Do Be Snappy a suivi de plus près cette fois. Cependant, il a eu à batailler dur pour résister à Sir Earl Grey, qui a été contraint à courir plus décroché en raison d’un mauvais numéro dans les boîtes. Silver Snaffles a réalisé la course à laquelle il nous a habitués. Mais la pénalisation au poids pour ses deux victoires et peut-être aussi le parcours raccourci ont joué en sa défaveur. Jay Jay’s Wild n’a pas mal fait en dépit d’une sixième place à l’arrivée. Il a été dans le coup jusqu’à 100m de l’arrivée, avant de céder. Il a aussi été constaté qu’il avait saigné. On peut dire que Buffalo Trip s’est bien comporté. Schachar a manqué d’accélération. Déception une fois encore du côté de Winter Is Coming.
5. The Tripster n’étant plus de la partie — retiré pour cause d’incapacité physique —, Black Tractor n’a eu aucun mal à dominer ses adversaires. En fait, la meilleure des options était de prendre les devants en l’absence d’un vrai meneur. Kersley Ramsamy a même eu le loisir de réduire la course dans les premiers 400m, un parcours qui a été couvert en 27"78 avant de sprinter dans le dernier kilomètre. Ce qui fait que les derniers 1000m ont été bouclés en 57"90. À ce petit jeu, il a été difficile pour Argun de soutenir la comparaison. Le sujet de Gilbert Rousset s’est néanmoins bien défendu avant de courber l’échine. Belle prestation de la part de Silver Bluff, qu’on avait trouvé dans une belle forme à l’entraînement. Par contre, Nation Builder a une fois encore déçu. Il a suivi Black Tractor de près dans l’espoir de le dominer au finish, mais ne s’est retrouvé que cinquième à l’arrivée. Psycho Syd, avec les œillères, s’est montré ardent et n’a pas été dans le coup. Chinese Gold est à revoir.
7. Il y avait pas moins de cinq récents vainqueurs qui étaient alignés au départ. À première vue, cette course semblait devoir être bien disputée. Toutefois, elle a été l’affaire d’un seul cheval, Charleston Hero, qui a justifié la confiance de son entraîneur, qui l’avait aligné dans une valeur supérieure. Le hongre a tout simplement ridiculisé l’opposition en laissant son plus proche poursuivant à plus de six longueurs. Vite en tête, Charleston Hero a contrôlé la course à sa guise. Aucun adversaire ne l’a inquiété à l’avant et quand il a accéléré dans la ligne droite finale, il a laissé sur place ses poursuivants. Top Of The Rock, qui avait suivi en dernière position, est venu prendre la deuxième place. Avail, qui avait beaucoup de partisans, n’a pu que terminer troisième devant Antwerp. Cula, un récent vainqueur, n’a jamais été dans le coup, terminant à plus de 13 longueurs. Il en a été de même pour Major Jay, qui s’est retrouvé à 15 longueurs. Notons toutefois qu’il est rentré saignant des narines. Charleston Hero, lui, alignait sa troisième victoire d’affilée.
8. Les favoris ont continué sur leur lancée avec une septième victoire au cours de cette 24e journée. Political Power s’est montré le plus percutant au finish sous la monte de Jean-Roland Boutanive, qui s’illustre toujours durant cette période de l’année. Le peloton était mené par Captain’s Cronicle. C’est toutefois Magic Jay qui paraissait le plus en vue à l’amorce du dernier tournant. Cependant, il a faibli dans les derniers 75m. Même s’il n’avait pas été gêné, on ne pense pas qu’il aurait pu disputer la victoire. The Brass Bell a pointé le nez, mais devait verser à l’extérieur en deux occasions, ce dont a profité Political Power pour se rapprocher avant de le dominer. Shyam Hurchund pouvait pousser un grand ouf de soulagement, lui qui n’avait remporté que deux courses depuis le début de la saison. À noter que Varational n’a été qu’un simple spectateur. La raison est qu’il a été condamné quelque peu en épaisseur et a avait perdu un fer.


Goomany suspendu,
Wiggins et Chisty à l’amende

Girish Goomany manquera à l’appel d’une journée de courses pour une faute d’interférence. En selle sur Newsman dans la première épreuve, il a gêné New Golden Age dans la ligne droite finale, quand il a déboîté son cheval à l’extérieur de Gstaad. Il a continué à aller sur sa gauche, incommodant Al Hamd. Girish Goomany devra aussi payer une amende de Rs 20 000. Quant à Ryan Wiggins et Imran Chisty, ils ont été sanctionnés pour avoir trop manifesté leur joie lors des victoires de Charleston Hero et de Beat The Retreat respectivement. Le premier nommé devra payer une amende de Rs 5 000, alors que la cravache indienne devra débourser Rs 10 000. Une enquête concernant la gêne subie par Secret Idea (8e course) aux 1300m sera ouverte mardi matin. Signalons par ailleurs que les Racing Stewards avaient ouvert une enquête sur la monte de Gstaad dans la première course. Mais après avoir entendu les explications d’Imran Chisty, aucune suite n’a été donnée à son interrogation.