Si la Duchesse est l’épreuve qui monopolisera l’attention de tout un chacun samedi, les autre courses qui nous sont proposées à l’occasion de ce deuxième acte ne sont pas moins compétitives à l’instar de la cinquième qui s’annonce de haute facture.
Fort de son doublé de la semaine dernière, l’écurie Rousset fera confiance à Lord Googol pour maintenir le tempo. Le fils de Spectrum n’a cessé de gravir les échelons depuis qu’il évolue chez nous et a même côtoyé l’élite la saison dernière, sans démériter. Contrarié par des ennuis aux sabots à mi-parcours l’an dernier, Lord Googol semble complètement rétabli comme en témoignent ses prestations matinales. Il sera bien servi par sa bonne ligne et sur sa forme actuelle, il se pose comme un sérieux prétendant à la victoire.
Pour tenter de lui barrer la route, l’écurie Gujadhur a fait appel à Accelero et Al Masri. Accelero, qui sera piloté par Yashin Emamdee, a été une des révélations la saison dernière avec trois victoires et sept placés en dix sorties. Maniable, il peut imposer son pas ou suivre de près. Il monte certes en classe, mais a suffisamment de qualités pour se défendre à ce niveau. Seul bémol, c’est que la ligne ne plaide pas en sa faveur. Son compagnon d’écurie Al Masri est logé à la même enseigne mais à l’opposé d’Accelero, il est un finisseur confirmé. Sa ligne est donc sans importance et il misera sur une course rondement menée.
A l’image de l’écurie Gujadhur, l’écurie Merven envoie également deux chevaux au front. Le choix de Cédric Ségéon s’est porté sur le robuste Constellation tandis que Legal Maxim a été confié à Swapneel Rama. Constellation s’est bien défendu la saison dernière en visitant le box des vainqueurs en deux occasions. Il se trouve dans une belle forme en ce début de saison et s’il arrive à se placer, il put donner du souci au favori. A noter que c’est un cheval qui fait bien sur sa fraîcheur. Legal Maxim a trouvé la concurrence un tantinet rude la saison dernière et sa valeur a été revue à la baisse. Le parcours est bon pour une reprise et à l’image d’Al Masri, il misera sur un bon rythme pour se faire valoir.
Mozart’s Giovanni sera le représentant de l’écurie Rameshwar Gujadhur. Cet imposant gris est un vainqueur de trois courses dans son pays natal et devrait faire le bonheur de son entourage. Sa préparation s’est très bien passée et il semblerait que Mark Neisius a un faible pour ce cheval. Finisseur, il mérite d’être retenu au moins pour une place.
Bolting Cat a réalisé un parcours en dents de scie en 2012. Il a devéloppé la fâcheuse habitude de s’élancer maladroitement des boîtes. Ses chances seront donc tributaires de son départ.
Uly n’a pas toujours eu la partie facile à ce niveau mais ce bon finisseur peut mettre en exergue son bon coup de reins pour tenter de renverser les pronostics d’autant qu’il bénéficiera de la monte de Robbie Burke. Il se trouve dans de belles dispositions.
Quant à I’ll Be Back, même s’il a l’avantage de la corde, nous pensons qu’il lui faudra être son meilleur niveau pour damer le pion aux favoris.
Nous ferons de Lord Googol, sur sa forme actuelle, notre premier choix et pour les accessits nous désignerons Uly, Accelero et Constellation.