La guerre des chiffres est déclenchée par rapport au coût du fret payé par la State Trading Corporation (STC) pour l’approvisionnement en produits pétroliers. Après les échanges lors de la Private Notice Question (PNQ) sur l’award, variant entre Rs 4,5 milliards et Rs 4,8 milliards, en faveur du groupe Bhunjun dans la Betamax Saga, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, est revenu à la charge avec de nouveaux chiffres, remettant en question la thèse d’une économie de USD 6,54 par tonne métrique, défendue par l’Attorney General Ravi Yerrigadoo, sur la base des analyses de la State Trading Corporation. Dans une correspondance à la presse hier, Xavier-Luc Duval maintient que le coût du Red Eagle serait de l’ordre de USD 22,26 la tonne métrique. De ce fait, il estime que les économies réalisées avec le Red Eagle auraient pu être de l’ordre de Rs 84 millions annuellement.
Dans cette lettre à la presse, le leader de l’opposition donne des détails sur le “Breakdown of Cost on red Eagle” (voir tabeau plus loin). « In fact, I estimate the cost of the STC of importing fuel in June 2017 by making optimum use of Red Eagle would have been USD 22,26 per metric ton. An important point to note, which has repetedly been fudged by government, is  that the Betamax contract provides for a total cost of bithe fixed and variable elements; The variable element consists of bunker fuel, that is heavy fuel oil (HFO) and to a lesser extent marine gas oil (MGO). To this should be added port costs », fait-il comprendre en guise de préambule.
Poursuivant, Xavier-Luc Duval soutient : « The fixed element is what is referred to as freight costs. The two make up the total costs payable. I understand from publicly available information that the freight costs are subject to an annual escalation and I have also incorporated this. » Plus loin, il avance : « Since we are talking of unit costs, that is cost per metric ton we also need to ensure optimum use of the ship’s carrying capacity. Using an analogy, it is similar to a 60 seater bus going to a picnic with only 30 people. Obviously, the cost per person will be twice the normal cost in that case. »
En conclusion, le leader du PMSD maintient qu’avec des importations de 1,2 million de tonnes métriques de produits pétroliers par an, les économies avec le contrat de Red Eagle auraient été de USD 2 288 000, « soit Rs 84 millions annuellement ».